BasketBasket : Euroligue

EuroLeague Women : Le BLMA peut assurer la qualif’ face à l’ASVEL

En cas de victoire ce mardi soir en EuroLeague Women, Lattes-Montpellier pourrait assurer sa qualification pour les phases finales de la compétition. Pour ce faire, il faudra venir à bout du LDLC ASVEL Féminin, dans un Mado Bonnet surchauffé.

Les Gazelles ont toujours leur destin entre leurs mains. Malgré la défaite lors de la 11ème journée d’Euroleague Women face à Schio, le BLMA a l’occasion de valider sa qualification pour les quarts de finale ce mardi soir. Mais la tâche ne s’annonce pas facile pour les filles de Thibaut Petit avec un périlleux déplacement chez les rivaux lyonnais, dans l’obligation de gagner pour espérer encore une place dans le top 4 du groupe B.

Si le LDLC ASVEL Féminin est leader du championnat de France, les Lionnes ont bien plus de difficulté sur la scène européenne. 5ème du groupe B, les coéquipières de Marine Johannès restent sur une défaite rageante face à Sopron (67-53). Si l’envie de se relancer dans la course à la qualification est prégnante, l’ASVEL a montré de grandes difficultés cette saison face aux Héraultaises.

En deux confrontations, les Gazelles ont toujours pris le dessus sur les Lyonnaises. En championnat, Lattes-Montpellier avait remporté son duel (72-58). Quelques jours plus tard, face à des Lionnes revanchardes, le BLMA s’était de nouveau imposé en EuroLeague Women (80-73). Autant dire que l’avantage psychologique sera du côté de Montpellier, mais le LDLC ASVEL Féminin a besoin à tout prix d’une victoire pour éviter une possible élimination. Le club rhodanien pourra également compter sur son public à Mado Bonnet, toujours bouillant lors de telles confrontations.


Photo à la Une : (@Infinity Nine Media/Alexia Leduc)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer