Divers

Marlène Schiappa souhaite la parité concernant la diffusion du sport féminin en France

La secrétaire d’Etat chargée de l’égalité homme-femme a dévoilé un nouveau projet pour la troisième édition du « Sport Féminin Toujours ». Elle plaide pour que le sport féminin obtienne 50% des parts de retransmission.

« Sport Féminin Toujours » revient les 1er et 2 février prochains. En attendant, une présentation de l’événement, animée par le CSA, s’est tenue ce mardi 28 janvier. L’opération est cette année parrainée par l’arbitre de football Stéphanie Frappart. Durant la matinée, Marlène Schiappa a proposé que le sport féminin gagne en popularité, soit 50% de rediffusion. Elle a mis en avant des données chiffrées pour appuyer ses propos: « En 2012, le sport féminin, c’était 7 % des retransmissions sportives, en 2016 c’était 20 %, la trajectoire de progression est encourageante. Mais les femmes constituent 52 % de l’humanité, demander 50 % des retransmissions, ce serait déjà un compromis, on pourrait se mettre d’accord sur ce chiffre. »

Elle est également revenue sur le cyberharcèlement que subissent les journalistes et chroniqueuses sportives, en particulier dû au fait que ce sont des femmes. « Lorsqu’elles s’expriment sur le sport, les femmes font encore face à une présomption d’incompétence, contrairement aux hommes. Si un homme s’exprime sur un match de foot ou donne son avis sur un transfert, on va hocher de la tête et débattre sur ce qu’il vient de dire. Si c’est une femme, la majorité des commentaires va consister à remettre en question ses compétences. »

Roxana Maracineanu, ministre des Sports, était présente et a livré un rapide discours appuyé sur « le désengagement de certaines chaînes de télévision qui ont préféré cette année faire l’impasse sur la diffusion de certains sports féminins » et assure qu’ « il reste encore un long chemin » à parcourir en France.


Photo à la Une: (@RoxaMaracineanu)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer