FootballFootball : Coupe de France

Coupe de France : Un match de « Ligue des champions » pour le Thonon Evian G.G. FC

Thonon Evian n’est certes pas le petit poucet de cette Coupe de France, mais pourtant, son duel face à l’Olympique Lyonnais ce samedi ferait presque office du match des 8èmes de finale où l’écart de niveau est le plus important.

Un match événement pour le club haut-savoyard

Actuellement pensionnaire de D2 féminine, le Thonon Evian Grand Genève FC tient ici LE match de gala de sa saison. Pour l’occasion, les dirigeants ont d’ailleurs décidé d’accueillir cette affiche au stade Moynat de Thonon. Devant un public qui devrait venir nombreux, les joueuses de Dejan Belic, auront donc à cœur de réaliser un exploit face au meilleur club d’Europe, l’Olympique Lyonnais. D’autant que les haut-savoyardes souhaiteront probablement se racheter de leur dernier match où elles se sont inclinées face à l’OGC Nice alors qu’elles restaient sur une très belle série de sept matchs sans défaite. Et quoi de plus beau qu’un exploit en Coupe de France pour repartir du bon pied ?

Peu d’optimisme avant ce derby régional…

Pour autant, du côté de Thonon Evian, on a conscience que l’accès aux quarts de finale s’annonce extrêmement difficile et c’est avec beaucoup de lucidité que les joueuses entreront sur le terrain ce samedi. Luce Ndolo Ewele déclarait d’ailleurs il y a quelques semaines dans Le Messager : « C’est un challenge super intéressant. Après on sait qu’il restait dans la compétition des équipes abordables pour nous mais on ne choisit pas… »

Pour l’entraîneur Deja Belic, l’objectif de la saison est avant tout le championnat. La Coupe de France, elle, est secondaire. Alors même s’il savoure le parcours de son équipe jusqu’à présent, il a également conscience que l’issue du match de samedi risque de ne pas tourner en sa faveur. Mais comme il l’a expliqué au Dauphiné Libéré : « Je préfère me faire éliminer par l’OL plutôt qu’un adversaire moins huppé que nous. »

…mais beaucoup de fair-play

Quel que soit le résultat du match, il est tout de même à signaler le fair-play dont a fait preuve le club haut-savoyard cette semaine. À quelques jours du choc, il a apporté tout son soutien à la buteuse lyonnaise Ada Hegerberg, gravement blessé au genou.

Via un tweet posté sur son compte, il s’est même déclaré « triste de ne pas pouvoir affronter cette grande championne. » Un beau geste de fair-play que seules les sections féminines semblent encore en mesure d’offrir dans le football…


Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer