HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Julie Dazet (JDA Dijon) : « Dans tous les cas, on va jouer les play-offs ! »

Demi-centre du JDA Dijon depuis deux saisons, Julie Dazet a aussi connu la joie de jouer avec l’équipe de France en 2015. A l’approche de la rencontre de son équipe à Mérignac en LBE, la Tricolore s’est confiée pour Le Sport au Féminin. Un mot revient avec insistance : les playoffs.

Accrocher Paris 92, qui était en grande forme, c’est une grosse performance ?

Oui ça l’a été. On a fait une bonne semaine de préparation et c’était des points importants en vue des play-offs. On attendait un bon résultat face à cette belle équipe. On s’était bien préparé pour l’obtenir. On a toutes l’objectif des play-offs en tête et chaque match est important. Chaque point est compliqué à prendre. On était très contentes de ce match nul.

Vous jouez chez le dernier de LBE. Comment ne pas être trop confiant avant ce genre de rencontre ?

Nous on sait qu’on est capable du meilleur comme du pire. Peu importe l’équipe, ça peut être un match piège. Mérignac accroche pas mal d’équipes et perd à la fin. On va en plus jouer dans leur salle. On aborde cette rencontre comme toutes les autres. On ne se dit pas que ça sera facile. C’est une équipe qu’il faut respecter et on se doit de travailler pour ce match comme on le fait pour les autres. Quoi qu’il arrive, on y va pour gagner.

Dijon semble être capable du meilleur (vainqueur contre Brest) comme du pire (défaite à Bourg-de-Péage), comment expliquez-vous cette inconstance ?

On se pose beaucoup de questions par rapport à cette inconstance et on n’arrive pas à l’expliquer, même si on en parle entre nous. Je ne comprends pas comment on fait pour sortir des matchs excellents et ensuite tomber si bas. On essaye de travailler sur notre régularité. Quand on commence à plonger en match, on se donne des petites consignes pour se concentrer sur nous même. Notre force est de jouer en équipe. Quand on joue individuellement, ça fausse notre jeu.

Vous êtes huitièmes de cette LBE, l’objectif c’est clairement de jouer les play-offs en fin de saison ?

Ha oui ! C’est dans notre tête et on veut y aller. Dans tous les cas, on va jouer les play-offs ! Les play-downs, dans mon esprit et celui de mon équipe, on ne connait pas !

D’un point de vue personnel, vous jouez à Dijon depuis 2018, est-ce que vous allez finir votre carrière dans ce club ?

Je n’en sais rien. J’ai 32 ans et au handball ce n’est pas un âge trop avancé. C’est vrai que je suis plus vers la fin que le début, mais j’ai encore mes jambes et ma tête. Je ne sais pas du tout ce qui va se passer pour la suite. Je ne prévois pas et je ne sais pas quand j’arrêterai le handball. La seule chose qui est sûre, c’est que je suis en fin de contrat à la fin de saison avec une option d’une année supplémentaire.


Photo à la Une : (@DR)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer