RugbyRugby : Equipe de France

Annick Hayraud : « L’équipe de France ne peut plus montrer ce visage »

La sélectionneuse de l’équipe de France s’est exprimée à quelques jours de la réception de l’Italie, pour le compte de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations. La défaite face à l’Angleterre, la préparation, la réception de l’Italie, Annick Hayraud fait le point. Extraits.

Il y a d’abord la déception. « Nous avons eu des discussions avec les joueuses parce que nous avions besoin de comprendre ce qui s’est passé sur le début de match où nous avons laissé notre agressivité et notre état d’esprit au vestiaire. Il faut se poser les bonnes questions et trouver des réponses pour que cela ne se reproduise plus. L’équipe de France ne peut plus montrer ce visage. Nous avons beaucoup parlé sur ces deux jours notamment sur les opportunités que nous avons eues notamment en deuxième période. »

Et puis l’espoir. « Nous ne terminons pas si loin que ça mais avec ce genre d’équipe, il faut être à 120% pour pouvoir s’imposer sinon on terminera comme à chaque fois sur leurs talons mais nous ne gagnerons jamais. Les matches de ce niveau tiennent à peu de choses. Des détails comme s’écarter de deux pas pour prendre le ballon dans l’intervalle, une direction de course avec les épaules dans l’axe. Ce sont de petites choses qui nous manquent. Nous paniquons quand on arrive dans la zone de marque alors que ce devrait être l’inverse. »  

>> À LIRE AUSSI : À Pau, l’Angleterre fait chuter le XV de France

À l’issue d’une nouvelle défaite qui a laissé des traces, la cinquième consécutive contre le XV de la Rose, la sélectionneuse des Bleues a tenu a décrypter précisément le jeu des Italiennes. « Nous étions en récupération en début de semaine mais nous sommes retournées assez rapidement sur le terrain. Nous avons étudié le jeu italien face au Pays de Galles lors de la 1ère journée du Tournoi. C’est une équipe moins dense que l’Angleterre mais qui a fait un très bon match au Pays de Galles (ndlr : victoire de l’Italie 19-15). Nous avons travaillé sur les menaces et quelles opportunités nous allons pouvoir avoir face à ce genre d’équipe. »

Victorieuses de ces mêmes italiennes l’an dernier, les « Affamées » espèrent rééditer pareil performance cette année. « J’espère bien que les filles ont dans un coin de leur tête le match que nous avons fait en Italie l’an passé parce que nous n’avions pas été performantes face à une belle équipe italienne (ndlr : 12-31). C’est une équipe qui progresse tous les ans. Soyons vigilantes et ne croyons pas que ce sera facile. Nous devons envoyer un message fort, clamé Annick Hayraud. Les filles se le doivent par rapport à l’investissement quotidien. Il faudra relever le défi samedi soir en tout cas, nous les attendons sur certains secteurs. »


Photo à la Une : (@FFR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer