HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

LBE : 5 questions à … Manon Gravelle (JDA Dijon) avant le derby face à Besançon

Formée à Dijon, l’arrière droite de 23 ans s’est confiée pour Le Sport au Féminin avant le choc entre le JDA Dijon et Besançon qui aura lieu ce vendredi à partir de 20h30. Echanges avec une joueuse qui ne cesse de grandir à Dijon.

Vous venez de dominer Mérignac la semaine dernière. Ce fut une belle victoire collective de là part de votre équipe …

On est contente, déjà, car c’était important de gagner pour les play-offs. Même si on était favorites, ce n’est jamais évident de jouer dans cette petite salle. Tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice. Il y a vraiment eu de bonnes choses. On a été performantes en défense et c’est important pour la suite.

Vous allez affronter Besançon, cinquième. Pensez-vous qu’une équipe est vraiment meilleure que l’autre ?

Je ne pense pas qu’on soit meilleur. Ni elles d’ailleurs. Nos équipes se valent. Ça va être un match très serré, ce derby l’est souvent. Je pense que l’envie des deux équipes sera là et ça sera un bon match. On verra vendredi ce que ça va donner.

Vous êtes à seulement deux points de Besançon. Ce match est primordial ?

C’est sûr que ce match est primordial pour nous. Surtout que Nice est repassé devant avec sa victoire face à Brest. Ce derby est un match à gagner pour les play-offs. Il ne faut compter que sur nous-mêmes. On n’a rien à perdre. Ça peut se jouer à la toute fin de saison. Tout le monde est capable de battre n’importe quelle équipe. On sent que le championnat évolue. C’est aussi plus excitant de jouer avec cet enjeu, où tout est possible jusqu’à la fin.

D’un point de vue personnel, comment vous sentez-vous à Dijon ?

Je me sens très bien ici. J’ai ma famille et mes amis à Dijon. J’ai été formée ici et c’est un club vraiment très familial. Le staff me fait confiance et je progresse. J’espère que ça va continuer comme ça.

Vous avez inscrit 24 buts en 16 matchs de championnat. Quels sont vos objectifs de fin de saison ?

Je veux continuer de progresser et de prendre mes responsabilité dans les matchs. Petit à petit, je ne me sens plus comme la petite jeune qui rentre. J’essaye d’avoir plus d’assurance. C’est un peu dur de trouver sa place et d’être régulière. Il y a une grosse différence entre le niveau d’entrainement et celui en match. Mais je progresse bien et je suis heureuse d’être à Dijon.


Photo à la Une : (@LBP/Vincent Poyer)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer