BasketBasket : WNBA

Les joueuses de WNBA gagneraient « dix à vingt fois plus » à l’étranger

La star des Los Angeles Park, Candace Parker, assure que les basketteuses ont un salaire plus élevé lorsqu’elles jouent à l’étranger, plutôt qu’en WNBA.

Contrairement à leurs homologues masculins, qui gagnent facilement des millions par saison, les joueuses du championnat américain auraient un salaire d’environ 75 000 $, selon Fortune. Dans une interview accordée à Steve Harvey, l’athlète de 33 ans est revenue sur cet écart de rémunération. « C’est drôle parce que tout le monde me demandait: « Quel est ton travail hors saison, quel est ton travail d’été? » En fait, c’est mon travail d’été, la WNBA, parce que je nourris ma fille à l’étranger », déclare-t-elle.

Candace Parker a joué cinq ans à l’UMMC Ekaterinburg (Russie), elle a également porté le maillot de Guangdong (Chine), du Fenerbahçe Istanbul (Turquie) et du Xinjiang Tianshan (Chine). « L’argent là-bas est dix à vingt fois plus que ce que vous gagneriez ici. »

Le salaire maximum de la WNBA oscille à environ 125 000 $. Le présentateur a complimenté les joueuses pour leur intelligence : « Ces femmes sont des gens d’affaires, elles sont très intelligentes. Quand la WNBA ne joue pas, elles vont à l’étranger, elles font des millions. Elles font des millions, pour de vrai. Elles gagnent de l’argent réel. Elles ballonnent ! » Chez les Sparks depuis 2008, elle participé à deux reprises aux Jeux Olympiques. Durant l’entretien, l’arrière américaine est également revenue sur les difficultés auxquelles la WNBA est confrontée.


Photo à la Une: (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer