TennisTennis : WTA

WTA : Les cinq pépites à suivre en 2020

Quelques semaines après le début de la saison 2020 sur le circuit WTA, Le Sport au Féminin vous propose le portrait des cinq pépites à suivre cette année. Bianca Andreescu, Sofia Kenin, Marketa Vondrousova, Cori Gauff et Dayana Yastremska. Zoom sur les futures stars du tennis mondial.

La saison 2020 a débuté depuis plusieurs semaines sur le circuit WTA. Le premier grand rendez-vous de l’année, l’Open d’Australie, a tenu toutes ses promesses et a réservé son lot de surprises avec le sacre de Sofia Kenin (20 ans, 7e). Alors que la suite de l’année s’annonce palpitante, Le Sport au Féminin vous propose le portrait des cinq pépites à suivre de près dans les prochains mois. Agées de 16 à 21 ans, ces joueuses incarnent le futur et semblent promises à un avenir radieux.

Bianca Andreescu (Canada, 19 ans, WTA n°6)

À seulement 19 ans, Bianca Andreescu occupe déjà la sixième place du classement WTA et a déjà remporté un titre du Grand Chelem. C’était en septembre dernier à l’US Open où la Canadienne s’est offert le scalp de la légende Serena Williams en finale. Au delà de ses résultats plus que prometteurs (des titres à Indian Wells et Montreal notamment), la « puncheuse » du Mississauga a crevé l’écran face aux meilleures joueuses de la planète tennis. En neuf confrontations face à des membres du Top 5, la jeune adolescente s’est imposée à six reprises. Une imperméabilité à la pression, un charisme de championne, un talent qui saute aux yeux et un mental d’acier, la Canadienne d’origine roumaine est un diamant brut et peut viser les sommets. À condition qu’elle soit épargnée par les blessures…

Bianca Andreescu, vainqueure de l’US Open 2019 face à Serena Williams (©WTA)

Sofia Kenin (Etats-Unis, 21 ans, WTA n°7)

Si son sacre à l’Open d’Australie en janvier dernier l’a propulsé sur le devant de la scène et à la septième place du classement mondial, Sofia Kenin a déjà fait ses preuves sur le circuit. Huit titres déjà pour la native de Moscou, dont trois en 2019 (Hobart, Majorque, Guangzhou). « Sonya » a également disputé la finale de la Fed Cup 2018. Son titre à Melbourne – avec notamment une victoire de prestige en demi-finale face à la reine du circuit Ashleigh Barty – n’est pas une fin pour la jeune pépite américaine, qui souhaite encore passer un cap cette année. Sur ses 83 derniers matchs en simple, Sofia Kenin en a remporté 58.

Sofia Kenin, titrée en janvier 2020 à l’Open d’Australie, son premier titre du Grand Chelem (©WTA)

Marketa Vondrousova (République Tchèque, 20 ans, WTA n°17)

Moins en forme ces dernières semaines à l’image de ses quatre défaites sur ses derniers matchs, Marketa Vondrousova n’en reste pas moins une joueuse redoutable capable de rivaliser avec les meilleures joueuses du circuit. La Tchèque avait frappé fort l’an passé en atteignant la finale de Roland-Garros, perdue face à l’Australienne Ashleigh Barty. Ecartée des terrains à cause d’une blessure de juillet à décembre 2019, la numéro 17 mondial fait petit à petit son retour et sera à surveiller de près cette année. La gauchère de Sokolov, pétrie de talent et dotée d’une technique hors pair pourrait bel et bien exploser cette saison.

Marketa Vondrousova, finaliste de l’édition 2019 de Roland-Garros (©WTA)

Cori Gauff (Etats-Unis, 15 ans, WTA n°51)

Que dire de Cori Gauff. Probablement la joueuse au plus grand potentiel à l’heure actuelle dans le monde de la balle jaune. Et pour cause, la jeune pépite américaine est âgée de … 15 ans ! Une précocité dans le monde professionnel qui a épaté tous les suiveurs de tennis à travers le globe. Car sur le terrain, « Coco » est déjà pleine d’assurance, sûre de ses forces, comme si elle était sur le circuit depuis des années. Classée au delà de la 300e place en 2019, la native d’Atlanta occupe désormais la 51e place, et tout porte à croire que son ascension ne fait que commencer. A Wimbledon l’an passé, l’adolescente est devenue la plus jeune joueuse de l’histoire à atteindre les huitièmes de finale d’un Grand Chelem. Fort. Celle qui idolâtre les soeurs Williams pourrait dépasser ses aînées dans les années à venir bien qu’il lui reste de nombreuses étapes à franchir. Comme un symbole, Cori Gauff a remporté son premier tour à l’Open d’Australie cette année face à… Venus Williams. Comme une passation de pouvoir.

Cori Gauff, la plus jeune joueuse de l’histoire à atteindre les huitièmes de finale d’un Grand Chelem (@WTA)

Dayana Yastremska (Ukraine, 19 ans, WTA n°26)

Quelque peu dans l’ombre des quatre autres pépites citées ci-dessus, Dayana Yastremska est en train de se faire une place dans le gotha du tennis féminin mondial. Sans faire de bruit, l’Ukrainienne, qui est désormais entraînée par Sascha Baijin – l’ancien entraîneur de Naomi Osaka et Kristina Mladenovic – progresse au fil des semaines et possède une marge de progression encore importante, à seulement 19 ans. En 2019, la native d’Odessa avait notamment éteint Caroline Garcia en finale des Internationaux de Strasbourg au terme d’un match fou. Il ne lui manque plus qu’un titre dans un tournoi majeur pour s’affirmer définitivement comme une top joueuse du circuit.

Dayana Yastremska, la force tranquille (@WTA)

Photo à la Une : (@WTA)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer