HandballHandball : Equipe de France

Amandine Leynaud (Györ) : « Il ne faut pas oublier ce Mondial et nous en servir pour l’avenir »

La gardienne de but Amandine Leynaud retrouvera l’équipe de France à la Maison du Handball avec l’espoir de tirer un trait sur le dernier Mondial (Japon). Dans une interview réalisée par la Fédération, elle revient également sur son parcours avec Györ, considéré comme l’un des meilleurs clubs d’Europe.

Son actualité avec Györ (Hongrie)

« J’ai resigné un contrat où j’aurai une double mission. Les dirigeants du club ont souhaité me conserver en tant que joueuse de l’effectif. Deux nouvelles gardiennes, Laura Glauser et Silje Solberg, arriveront la saison prochaine et l’objectif est de leur laisser le temps de s’exprimer au mieux. Je serai chargée d’entraîner les gardiennes et d’apporter mon expérience […] Lorsque tu as la confiance de l’un des meilleurs clubs du monde dans ce rôle-là, c’est une opportunité qui ne se refuse pas. Au regard de mon avenir, ce sera une expérience supplémentaire pour me conforter dans mes aptitudes. »

Son retour en équipe de France à la Maison du Handball

« Ce sera l’occasion de nous retrouver et de poursuivre le débriefing qui est engagé avec Olivier Krumbholz. Nous avons la chance d’avoir deux semaines de stage. La première semaine pour clôturer cet épisode du Mondial et nous préparer. La seconde pour disputer les deux matchs et faire le point sur l’état de l’équipe. »

Oublier le Mondial

« Ce n’est pas aussi simple. Il y a plusieurs facteurs et il ne faut pas oublier ce que nous avons fait, pourquoi et comment nous avons été performantes. Nos adversaires progressent et travaillent pour les JO. Nous avons été moins bonnes sur ce Mondial et il va falloir se remettre en question sur plein d’aspects collectifs. Il ne faut pas oublier ce Mondial et nous en servir pour l’avenir […] En réalité, je crois que les choses n’arrivent jamais par hasard. Il n’existe pas de chemin sans travailler. Nous étions investies mais cela n’est pas passé. Avec l’ancienne formule du Mondial, nous aurions certainement atteint les quarts de finale et on aurait moins parlé de notre parcours. Voilà, nous n’étions pas assez prêtes […] Nous connaissons la formule des JO, le nombre de joueuses, et nous avons le temps de nous préparer toutes ensemble. C’est un beau défi pour retrouver le plaisir que nous n’avons pas eu sur le Mondial. »


Photo à la Une : (@EspritHandball)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer