HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Tests de grossesse : La lettre ouverte des joueuses du Nantes Atlantique Handball

Vendredi dernier, l’Association des Joueur(se)s Professionnel(le)s de Handball a dévoilé que des tests de grossesse avaient été effectués sur plusieurs joueuses du Nantes Atlantique Handball sans leur consentement. Ce dimanche, le syndicat des joueuses leur a offert une tribune.

Voilà qu’une nouvelle affaire vient noircir les pages de l’histoire du sport féminin. Cette fois-ci, c’est la vie privée qui est au centre du sujet. D’après des informations révélées vendredi dernier par l’AJPH, plusieurs joueuses du NAHB auraient subi une analyse du taux de Beta HCG sans leur consentement. L’hormone Beta HCG, aussi appelée « hormone de grossesse », vise à révéler un état de grossesse. Pour les bilans biologiques nécessaires de début de saison, le médecin d’un club de Ligue Butagaz Energie, aurait administré une mesure de ce taux d’hormone.

Si le Nantes Atlantique Handball a immédiatement réfuté ces allégations, plusieurs joueuses ont tenu à s’exprimer dans une lettre ouverte publiée ce dimanche par le syndicat des joueuses. « Nous, joueuses professionnelles du NAHB, souhaitons que soit connue notre version de l’histoire, à travers de cette lettre ouverte. »

« Nous aurions simplement voulu être informées au préalable et avoir pu donner notre consentement »

« Avant toute chose, nous souhaitons préciser que vendredi, la moitié de l’équipe a délibérément refusé d’assister à la conférence de presse du club, par désaccord avec la version qui allait être exposée, et que d’autres joueuses présentes à la conférence n’étaient pas non plus en accord avec celle-ci.

Nous précisons également que nous ne voulons attaquer personne en particulier. Nous ne souhaitons pas non plus que le médecin en qui nous avons confiance, perde son travail.

Nous souhaitons seulement dire que nous, signataires de cette lettre ouverte, n’avons pas été spécifiquement informées que les bilans biologiques que nous sommes allées faire, comprenaient un test de grossesse sanguin.

Ce n’est pas notre rôle de savoir si c’est illégal ou non, mais nous aurions simplement voulu être informées au préalable et avoir pu donner notre consentement.

En dénonçant cette pratique, nous souhaitons qu’une prise de conscience s’effectue pour qu’aucune autre joueuse, pour qu’aucune autre femme n’ait à vivre ça de nouveau dans le cadre de son travail, qu’elle soit sportive ou non. Nous souhaitons désormais nous concentrer sur le reste de la saison sportive et sur les objectifs fixés par notre club. »

>>A LIRE AUSSI : De nouvelles pratiques illégales au sein d’un club de Ligue Butagaz Energie


Photo à la Une : (@NAHB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer