FootballFootball : Coupe de France

Marion Torrent (MHSC) déplore les erreurs d’arbitrage

Entre buts refusés et pénaltys manqués, la rencontre de samedi entre Montpellier et Bordeaux s’est achevée par l’élimination du MHSC en quarts de finale de la Coupe de France. Marion Torrent, défenseure du club héraultais, est revenue sur cette défaite.

Considérée comme l’une des joueuses cadres de Montpellier, Marion Torrent s’est montrée très déçue quant au déroulement du match de samedi. Face aux Girondins de Bordeaux, les joueuses de Frédéric Mendy, ont rapidement menées 3-1. Mais les Bordelaises ont créé la surprise en égalisant (3-3) et en s’imposant finalement aux tirs au but (6-5). Un renversement totalement inattendu et une désillusion totale pour l’équipe féminine du MHSC, qui au vu du résultat, juge les décisions arbitrales incompréhensibles. L’internationale Française Marion Torrent s’est confiée sur France Bleu Hérault.

De nombreuses erreurs d’arbitrage

« On est très, très déçues, parce qu’on fait un bon match. Après, les penaltys, c’est quitte ou double. On en a loupé un et c’est qui fait qu’on a perdu. Mais très déçues, parce qu’on en a un peu marre des erreurs d’arbitrage, qui nous ont coûté deux buts. Il faut le dire. On a un spécialiste vidéo qui est là, qui regarde. A la mi-temps, on voit qu’on nous refuse deux buts. Donc à un moment donné, on en a ras-le-bol de se faire avoir. Parce qu’on est éliminée d’une coupe alors qu’on méritait sûrement de continuer. »

Un match pas gagné d’avance

« On savait très bien qu’elles étaient vaillantes, qu’elles allaient beaucoup pousser. Derrière, on essaie de jouer les uns contre uns, on va les chercher haut. Elles ont procédé avec des contres. On est contentes quand même, parce qu’on a produit du beau jeu. »

Tenter de décrocher la troisième place en D1

« On est des compétitrices avant tout, et on aime la gagne. On va se battre pour essayer de passer devant elles (Bordeaux, ndlr), parce qu’on mérite de passer devant. Et après, on ne sait pas. Le football, ça va vite. Peut-être que d’autres équipes subiront des erreurs d’arbitrage qui, cette fois, nous porteront chance. On verra en fin de saison, on fera les comptes à ce moment-là. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer