FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Plongez dans le quotidien d’Amandine Guerin, entraîneure des gardiennes à l’ASJ Soyaux

L’ex gardienne de but de l’Olympique Lyonnais et de l’ASJ Soyaux, Amandine Guerin, désormais entraîneure des gardiennes au sein du club charentais, s’est longuement confiée pour Le Sport au Féminin. Plongez dans le quotidien de celle qui a été inspirée à l’époque par les prouesses de Gregory Coupet et d’Hugo Lloris, qui ont fait les beaux jours de la section masculine de l’OL de 1997 à 2012.

C’est bien connu, le poste de gardienne de but est un poste à part dans le monde du football. Très exposées et parfois pointées du doigt, les gardiennes sont sous le feu des projecteurs à chacune de leurs sorties. En septembre 2016 à cause de problèmes de santé, Amandine Guerin a été contrainte de mettre un terme à sa carrière de joueuse professionnelle et s’est immédiatement tournée vers une reconversion en tant qu’entraîneure des gardiennes. A l’ASJ Soyaux depuis plusieurs années, la Française s’est longuement confiée pour Le Sport au Féminin. Sa reconversion, son regard sur le poste de gardienne, son quotidien, la native de Bordeaux nous dit tout. Entretien.

Amandine Guerin, entraîneure des gardiennes à l’ASJ Soyaux (©MaelleFonteneau/ASJSoyaux)

Sa reconversion

J’ai eu des problèmes de santé et j’ai été contrainte d’arrêter ma carrière de footballeuse, c’était dans mes projets de devenir coach. Je le suis devenue un peu plus jeune que prévu mais c’était ce que je voulais faire dans tous les cas. Pour moi c’était la suite logique de rester dans le monde du football.

Son quotidien

On prépare la semaine avec le reste du staff le lundi matin. On décide alors quand organiser les «spé» et les thèmes travaillés avec le groupe. Je fais ensuite une programmation, le mardi je suis avec les gardiennes pendant 1h30, et 45 minutes le jeudi. Les autres jours de la semaine je fais un échauffement avec elle pour qu’elles soient prêtes à s’entraîner avec le reste du groupe. Deux jours avant le match on se penche plus sur les spécificités des adversaires du week-end. Le poste de gardienne est à part donc celui d’entraîneure des gardiennes aussi. On travaille les aptitudes spécifiques au poste, il y a beaucoup de technique à travailler, il faut aussi développer le côté athlétique, tactique (placement, communication, jeu au pied).

L’entraîneure de Chelsea Emma Hayes avait milité en mai dernier pour des cages plus petites. Qu’en pensez-vous ?

Je ne me suis pas trop penchée sur la question. Mais non pas forcément, avec le travail on comblera l’écart. Il est vrai que le football est le seul sport où il n’y a aucune différence entre les hommes et les femmes. Au basket par exemple, le ballon est plus petit, au tennis il y a moins de set dans les Grand Chelem. Je n’ai pas trop d’avis là dessus je trouve que la situation actuelle est bien comme elle est. Logistiquement ce serait très compliqué à mettre en place, il faudrait des cages démontables etc ..

Les critiques sur les gardiennes

Le poste est en plein développement. Il ne faut pas le nier les choses sont différentes par rapport à avant. Il y a encore du travail à faire mais sur le côté athlétique on ne sautera jamais aussi haut qu’un homme ! Mais la génération future aura bénéficié d’entraînements spécifiques depuis plus longtemps, ce n’était pas le cas à mon époque par exemple, on n’avait pas de spé dès les centres de formation donc on avait du retard. Chez les garçons le poste est beaucoup plus structuré mais les choses vont dans le bon sens et il y a une grande progression dans ce secteur ces dernières années. A la Coupe du Monde 2019 on a vu de belles performances des gardiennes, ça a un peu changé le regard des gens sur le poste.

La belle performance de Romane Munich face au PSG

Ca se passe très bien avec Romane Munich. Cela fait trois saisons que l’on travaille ensemble maintenant. Oui elle a fait un bon match face au Paris Saint-Germain, elle a été décisive et nous a évité de prendre une fessée. Mais on ne peut jamais être satisfaite d’avoir encaissé trois buts, c’est compliqué de raisonner comme ça. Elle a fait de très beaux arrêts, c’était important pour elle d’être décisive dans un grand rendez-vous. La meilleure gardienne en D1 Arkema ? Je dirais Cristiane Endler du Paris Saint-Germain.

Les gardien(ne)s qui l’ont inspirées

Ce sont plutôt des gardiens. Je suis Lyonnaise de coeur, j’ai grandi avec les prouesses de Grégory Coupet et d’Hugo Lloris en suivant l’Olympique Lyonnais. C’est eux que je regardais beaucoup, j’ai du regarder un million de fois les vidéos d’entraînement de ces deux gardiens.


Photo à la Une : (@ASJSoyaux)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer