BasketBasket : Euroligue

EuroLeague Women : Ekaterinbourg surclasse Bourges

Les Tango se sont logiquement inclinées ce mercredi soir face à Ekaterinbourg lors de la 13ème journée d’EuroLeague Women (51-87).

Déjà qualifié pour le prochain tour de l’EuroLeague Women, le Tango Bourges Basket tente désormais de conserver sa troisième place dans le groupe A. Et face au leader, Ekaterinbourg, la marche était trop haute (51-87). Les Berruyères ont été totalement dépassées par les évènements. Leur entame de rencontre catastrophique a plombé leur soif de victoire.

Ekaterinbourg a fait parler son collectif

A côté de leur sujet, les Tango ont vite vu les Russes prendre le large dès le premier quart-temps (6-29). L’écart était déjà trop important pour le combler, surtout que les coéquipières d’Emma Meesseman n’ont pas ralenti le rythme offensivement. Grâce à un collectif bien huilé (4 joueuses à 11 pts ou plus), Ekaterinbourg a remporté sa douzième victoire en treize rencontres européennes. « On est pas entrées correctement dans le match » a commenté Alexia Dubié à l’issue de la rencontre.  

Orenbourg et Bourges se joueront la 3ème place lors de la prochaine journée

Côté berruyer, Alexia Chartereau et Ana Dabovic (15 points) ont donné un peu d’allant offensif à leur équipe. Le Tango Bourges Basket a tout de même concédé sa cinquième défaite et voit revenir Orenbourg à hauteur au classement. « C’est une équipe de all-stars, on doit pas rester là-dessus on a des gros matchs qui arrivent » a souligné Elin Eldebrink. Si Olivier Lafargue et son groupe conservent leur troisième place, il y aura un match décisif lors de la dernière journée face à Orenbourg, quatrième avec le même bilan (8v-5d). Un déplacement qui s’annonce électrique.


Photo à la Une : (@TBB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer