FootballFootball : Equipe de France

U16 : Les Bleuettes terminent troisièmes du Tournoi de développement UEFA

Invitée à participer à un tournoi organisé par l’UEFA, la sélection U16 de l’équipe de France a terminé troisième. La défaite face au Pays-Bas (2-1) laisse un goût amer.

Au Portugal, dans le cadre d’un tournoi organisé par l’UEFA, l’équipe de France U16 s’est frottée à de grosses nations du football féminin (Allemagne, Portugal, Pays Bas). Un tournoi assez équilibré où les joueuses de Peggy Provost ont connu des hauts et des bas. Après une défaite aux tirs au but (0-0, 5 tab 4) face à l’Allemagne en match d’ouverture, les Bleuettes ont parfaitement réagi quelques jours plus tard contre le Portugal. Une victoire 5-1 qui a remonté le moral de ces jeunes joueuses avant de finir le tournoi en affrontant la sélection néerlandaise. 

>>A LIRE AUSSI : L’époustouflante remontada des U17 face à l’Allemagne

Ziva Henry a donné la victoire aux Bataves

Ce mercredi, face aux Pays-Bas, les Françaises ont souffert après l’ouverture du score de Nyomi Buikema. Mais elles sont parvenues à se remettre dans le match en revenant au score grâce à la surprenante Louna Ribadeira. Malheureusement pour le clan tricolore, Ziva Henry a permis à son équipe de reprendre l’avantage et de remporter la rencontre (2-1). « Malheureusement aujourd’hui on s’incline a déploré la sélectionneuse de l’équipe de France U16, on n’a pas su mettre le ballon au sol en première mi-temps, et on s’est fait surprendre sur une erreur défensive au retour des vestiaires. On n’est pas loin d’égaliser et d’accrocher cette grande nation du foot féminin, ça reste encourageant pour la suite. »

>>A LIRE AUSSI : La liste des U20 pour affronter l’Angleterre

Une troisième place encourageante pour les U16 féminines

Derrière les Pays-Bas (2ème) et l’Allemagne (1er), les Bleuettes prennent la troisième place. « Un bon tournoi » dans l’ensemble mais ce genre de rendez-vous se joue sur « des détails ». « C’était l’occasion de leur donner de l’expérience sur la scène internationale et de faire une bonne préparation pour l’année prochaine a souligné Peggy Provost. On a une belle génération, je suis contente du travail fourni, ça se joue à des détails et c’est sur ce genre de rencontres que l’apprentissage se fait. Nous sommes sur un processus de progression et de travail face à de belles nations. Certes, aujourd’hui la victoire n’est pas au rendez-vous, mais le travail a néanmoins été accompli. Il faut désormais confirmer ces progrès lors de nos prochains rendez-vous face à d’autres adversaires très prestigieux : la Norvège, le Japon et les États-Unis. »


Photo à la Une : (@FFF)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer