Ski-Glace

Biathlon : Les Françaises dans le dur avant le relais de ce samedi

Ce jeudi, Anaïs Bescond a décroché une médaille de bronze sur le relais mixte simple, la première depuis le début des mondiaux de biathlon pour les Françaises. Malheureusement, cette récompense n’efface pas un début de compétition raté. Analyse de ce qui ne va pas chez les Bleues avant le relais prévu ce samedi.

Avec un relais mixte complètement raté par Justine Braisaz et Julia Simon, une poursuite et un sprint décevant et surtout un individuel catastrophique avec une seule place dans le top 20 (Justine Braisaz, 19ème), l’équipe de France est très loin de ses performances habituelles sur ces Championnats du monde. Les Bleues n’y arrivent pas. Trop inconstante, pas assez percutante quand il le faut, trop imprécise au tir, l’équipe de France passe pour l’instant à côté de ce grand rendez-vous. Julia Simon, au micro de l’Equipe expliquait récemment : « Je suis dans une mauvaise passe. Il faut juste réussir à relever la tête et j’en ressortirai plus forte ». Pour relever la tête, il faut se concentrer sur les points où les Françaises pêchent le plus.

Un pas de tir désastreux

C’est le problème majeur des biathlètes françaises. Julia Simon et Justine Braisaz comptent 14 fautes à elles deux sur les trois dernières courses. Un taux de réussite beaucoup trop faible pour jouer les premiers rôles. Des performances regrettables, car les Bleues possèdent d’excellents temps de ski depuis le début de la compétition. Comment expliquer ce problème ? Psychologiquement, elles semblent dans la tourmente. Désormais, face à chaque cible, la pression monte de plus en plus et altère la concentration.

Pas de leadership

L’absence d’un leader, comme Dorothea Wierer avec l’Italie ou encore Martin Fourcade avec les hommes, rend cette équipe de France féminine en manque de conviction. Elle n’a personne sur qui se reposer pour motiver les troupes en cas de coup dur. Un rôle tenu lors des dernières saisons par Marie Dorin-Habert, désormais consultante. Beaucoup d’observateurs attendaient que ce rôle soit tenu par Anaïs Bescond. Mais il n’en est rien. Peut-être que cette première médaille lors du relais mixte va amorcer quelque chose et faire retrouver le sourire à une équipe qui en a vraiment besoin. Et ça tombe, le relais a lieu ce samedi à 11h45.


(Photo à la Une : @AFP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer