BasketBasket : Euroligue

EuroLeague Women : Bourges s’incline à Orenbourg et jouera le Fener’ en quarts

Pour la dernière journée d’EuroLeague Women, le Tango Bourges Basket s’est incliné sur le parquet d’Orenbourg (74-65). Déjà qualifiées, les Berruyères terminent 4ème du groupe A.

D’ores et déjà qualifié pour les quarts de finale de l’EuroLeague Women, le Tango Bourges Basket n’a pas réussi à terminer la phase de poule en beauté du côté d’Orenbourg (74-65). En déplacement, les Berruyères ont manqué l’occasion de conforter leur troisième place dans le groupe A et voient leur adversaire de l’après-midi leur passer devant au classement. Aucune incidence concernant la qualification, mais les joueuses d’Olivier Lafargue se verront confrontées au premier du groupe B, à savoir Fenerbahçe et son armada de stars. L’accession au Final Four sera d’autant plus compliquée.

Un troisième quart totalement raté

Après un bon départ des Russes grâce à Daria Namok (20 points), les Berruyères ont repris du poil de la bête avant la mi-temps pour rester au contact (38-31). Mais les coéquipières de Sarah Michel (12 pts, 5 rbds) se sont effondrées au retour des vestiaires et ont vu leurs adversaires s’envoler au score. Malgré un bon retour dans le dernier quart-temps, la messe était dite et Bourges a dû concéder la défaite.

Quatrième du groupe A, Bourges aura fort à faire lors des quarts de finales. Le club du Cher s’apprête à affronter le Fenerbahçe, tombeur du BLMA il y a quelques jours. Emmenées par l’une des meilleures joueuses mondiales, Alina Iagupova (21 pts, 6 rbds, 5 passes de moyenne en EuroLeague), les Turques semblent imprenables cette saison. À Olivier Lafargue et ses filles de créer la surprise le 18 mars prochain.


Photo à la Une : (@TBB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer