Gymnastique

Violences sexuelles : Simone Biles révoltée par la proposition de l’USA Gymnastics

La Fédération américaine de gymnastique a soulevé la colère des sportifs après avoir annoncé que les victimes de Larry Nassar pourraient bénéficier d’un dédommagement financier. La gymnaste Simone Biles, a été agressée à plusieurs reprises par le médecin. Elle a réagi sur Twitter.

La dernière décision de l’USA Gymnastics a suscité de nombreuses réactions. Notamment celle de Simone Biles : « J’aimerais pouvoir dire ce que je pense… mais je vais commencer par le fait que je ne peux pas y croire », a-t-elle tweeté ce mardi 25 février. Victime d’abus sexuels de la part de Larry Nassar, ancien médecin de l’équipe nationale de gymnastique, la gymnaste de 22 ans s’indigne de la proposition de la Fédération. Une indemnité financière calculée en fonction de la fréquence et du contexte des agressions pourrait être mise en place pour les victimes de l’ex-médecin.

>> À LIRE AUSSI : Cinq choses à savoir sur Simone Biles

Larry Nassar a été condamné en 2018 à des peines de 45 à 120 ans de prison pour viols et agressions sexuelles sur des centaines d’athlètes (entre 1988 et 2015) mais également pour détention d’images pédopornographiques. L’athlète américaine avait été agressée sexuellement pendant les Jeux Olympiques, les Championnats du monde, à des camps d’entraînements et lors d’autres évènements. Si « l’offre » de USA Gymnastics prend forme, la quadruple championne olympique pourrait alors recevoir jusqu’à 1 250 757 dollars. Pour d’autres cas, la somme perçue ne dépasserait pas 82 550 dollars. Cette compensation permettrait aussi aux responsables fédéraux impliqués (Steve Penny, Don Peters ou encore Martha Karolyi) d’échapper à un procès.

« Nous ne fermerons jamais les yeux »

« Que les parents qui envisagent de placer leur enfant dans une salle de sport gérée par USA Gymnastics le sachent : l’instance dit que si un pédophile reconnu se trouve dans ce gymnase et qu’il viole votre enfant, alors votre enfant vaut 82 000 dollars. C’est la considération la plus dégoûtante, la plus répréhensible et la plus vile des enfants qui puisse être », clame John Manly, avocat de plusieurs dizaines de victimes. Rachael Denhollander, ancienne gymnaste victime de Larry Nassar, est aujourd’hui avocate. Sur Twitter elle écrit, après avoir dénoncé Scott Blackmum (chef du Comité olympique) : « Il a tout de suite été informé des abus de Larry en 2015. Il n’en a rendu compte à personne. Il a admis avoir supprimé les e-mails liés aux abus. […] Vous pouvez fermer les yeux. Mais sachez ceci : nous ne le ferons jamais. Et votre manque total de considération ne fera rien de plus que nous motiver à lutter encore plus fort pour la justice et la vérité. »


Photo à la Une : (@Slate)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer