BasketBasket : Euroligue

EuroLeague Women : Une défaite amère et de l’incertitude pour le BLMA

Au Palais des Sports de Lattes, Montpellier s’est écroulé face à l’UNI Girona (45-57). En attendant la décision de la FIBA, les Gazelles ne sont pas encore qualifiées pour les quarts.

Contrairement à l’ASVEL qui a terminé de fort belle manière la phase de poule de l’EuroLeague Women, les Gazelles ont sombré lors de la phase retour. Elles viennent de perdre leur quatrième match consécutif sur la scène européenne et ne sont pas parvenues à définitivement valider leur place dans le top 4 du groupe B. Avec pourtant l’avantage de recevoir sur son parquet, Lattes-Montpellier a lourdement chuté face à l’UNI Girona (45-57). Avec l’annulation de la rencontre opposant Sopron à Schio, nul ne sait encore qui du BLMA, Sopron, Koursk ou Schio seront qualifiés pour les quarts en compagnie du Fenerbahçe et de l’ASVEL. La FIBA doit statuer dans les prochaines heures.

Des Gazelles hors sujet

Depuis plusieurs semaines, le BLMA avait l’occasion d’obtenir son ticket pour les quarts de finale. Le club héraultais a encore une fois manqué l’occasion de s’assurer la qualification ce mercredi soir au Palais des Sports. Toujours privées de Stéphanie Mavunga, les Gazelles sont totalement passées à côté de leur sujet en première mi-temps (19-34). S’il y a eu un retour dans le troisième quart grâce aux paniers de Gabby Williams (14 pts, 10 rbds) ou aux lancers de Sammy Whitcomb (12 pts à 8/8 sur la ligne), les joueuses de Thibaut Petit se sont une nouvelle fois effondrées dans le money-time.

La décision de la FIBA très attendue

Désormais, les Gazelles sont dans l’attente de la décision de la FIBA pour savoir si elles accèderont aux quarts. Le danger qui pèse autour du CoronaVirus a poussé Sopron à annuler le déplacement à Ljubljana pour affronter la Famila Schio. Si le club hongrois a annoncé vouloir renoncer à la qualification, la FIBA pourrait tout simplement faire rejouer cette rencontre. Le BLMA reste tout de même qualifiable et pourrait rejoindre le LDLC ASVEL Féminin et le Tango Bourges Basket pour ce qui serait un trois sur trois pour les clubs français, 14 ans après.


Photo à la Une : (@The Agency/BLMA)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer