Auto-Moto

Formule 3 : Sophia Flöersch, une miraculée au départ

Victime d’un terrible accident lors du Grand Prix de Macao 2019, la pilote allemande Sophia Flörsch (19 ans) s’apprête à participer au championnat du monde de Formule 3 cette année. Elle sera la première femme au départ de la discipline.

Comme un miracle. Plus d’une an et demi après les images terrifiantes et glaçantes de son accident qui ont fait le tour du monde, Sophia Flöersch s’apprête à faire un retour fracassant. Samedi 21 mars prochain, lors du Grand Prix de Bahreïn, la jeune pilote allemande de dix-neuf ans deviendra la première femme à participer au tout nouveau championnat du monde de Formule 3, qui sera composé de dix-huit courses réparties en neuf manches.

Déjà de retour lors du Grand Prix de Macao 2019

Une incroyable nouvelle pour celle qui avait frôlé la mort le 18 novembre 2018, au moment où sa Dallara-Mercedes s’est envolée et a traversé les grillages de sécurité de la piste de Macao avant de retomber quelques mètres plus bas. Une effroyable sortie de piste qui avait causé de graves blessures à la native de Grünwald. Opérée pendant près d’onze heures, Sophia Flörsch a de nouveau participé au Grand Prix de Macao, il y’a quelques semaines, où elle a remporté le « Laureus World Sports Award » du « World Comeback of the Year ». 

Au départ des 24 Heures du Mans en juin aux côtés de Tatiana Calderon et Katherine Legge

Dans quelques semaines, Sophia Flöersch sera donc la première femme à courir dans le championnat de Formule 3, né de la fusion du GP3 et de la F3 européenne. « Je suis très heureuse de participer à ce championnat, a-t-elle confié. Ce sera ma première saison dans la vraie Formule 3. J’ai hâte de concourir contre les meilleurs pilotes. »

En 2020, l’Allemande sera également au départ des 24 Heures du Mans, en juin prochain, au volant d’un équipage 100% féminin engagé par le Richard Mille Racing Team. Elle partagera le baquet du prototype Oreca 07 avec la Colombienne Tatiana Calderon et la Britannique Katherine Legge.


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer