HandballHandball : Equipe de France

Equipe de France : Manon Houette « Je ne m’inquiète pas car j’ai l’esprit de compétition ancré en moi »

Opérée le 23 janvier dernier à la suite d’une blessure aux ligaments croisés du genou, Manon Houette a donné de ses nouvelles à la FFHB. La joueuse de Metz et de l’équipe de France veut prendre son temps. Extraits.

C’est une blessure que redoutent tous les sportifs. Quelques mois avant Ada Hegerberg, c’est Manon Houette qui subissait une blessure aux ligaments croisés du genou. L’ailière du Metz Handball, opérée à la fin du mois de janvier, manque cruellement à son club et elle ne participera pas aux Jeux Olympiques avec l’équipe de France. Un vrai coup dur pour la Française mais aussi pour les Bleues. Manon Houette a pris le temps d’évoquer sa situation personnelle depuis cette opération. Extraits.

Sa rééducation

J’ai passé le premier mois à jongler avec les deux attelles rigides sur les deux jambes, les pansements et les piqûres, les séances de kinésithérapie à raison de deux heures par jour. À droite, je n’avais pas seulement une rupture des ligaments croisés, aussi les ménisques touchés et une déchirure au mollet. J’ai aussi subi une opération sur le genou gauche, un rabotage de la rotule et un peignage du tendon. Disons que cela a été un peu compliqué les 3-4 premiers jours à cause des douleurs. Puis un peu sport au niveau de la logistique, car j’avais les deux jambes tendues tout le temps. L’attelle de la jambe droite a été enlevée après une dizaine de jours. Celle de la jambe gauche a été enlevée plus récemment et depuis quelques jours j’ai pu reprendre la conduite, c’est donc bien plus simple pour me déplacer.

La date de son retour sur les terrains

Je ne sais pas du tout. J’ai pris le problème dans l’autre sens, semaine après semaine, sans me projeter plus loin. Mon corps avait besoin d’une pause et je dois bien me soigner. Franchement, aujourd’hui, je ne suis paniquée par rien. Mon premier objectif est simple : remarcher sans boiter. Ensuite, courir et être à l’aise dans mon corps seront les prochaines étapes avant d’envisager une activité physique sans douleurs. Je ne pense pas au handball car je ne suis pas en capacité. En revanche, le vestiaire me manque et l’état d’esprit qui anime l’équipe. Pour le reste, je ne m’inquiète pas car j’ai l’esprit de compétition ancré en moi.


Photo à la Une : (@LFH)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer