Ski-Glace

Ski freestyle : Les mots de Perrine Laffont après son troisième globe de cristal

Victorieuse de son troisième globe de cristal après sa troisième place lors de l’étape de Coupe du monde au Kazakhstan ce dimanche, la championne olympique Perrine Laffont (21 ans) est revenue sur ce sacre, tout en évoquant la suite de la saison et se ambitions pour le futur.

Elle n’a pas pu s’empêcher de retenir ses larmes. « Sur le moment, quand on me l’a dit, j’étais trop heureuse. Ça va, oui, j’ai pleuré quand on me l’a dit (rires). C’est fou, mais ça fait bizarre car je ne l’ai pas encore, je dois attendre les dernières étapes, s’est amusée Perrine Laffont, victorieuse de son troisième globe de cristal en ski freestyle. C’est marrant parce que c’est une saison où je ne me prends pas la tête et au final, je fais peut-être la meilleure saison de ma vie. En plus, c’est une course où je suis allée la chercher loin car j’ai eu des entraînements pas faciles et après, je me mets une bonne boîte en demi-finales, je perds un ski et un bâton. Un gros crash. Mais j’arrive à refaire un run (lors de la petite finale) pour attraper cette troisième place. C’est incroyable. Chaque globe a son histoire. Le premier, ça s’est joué sur la dernière course. Le deuxième, je le gagne deux courses avant la fin et là, trois courses avant la fin. C’est fou. »

La championne olympique a déjà remporté trois globe de cristal… et ce n’est pas fini !

À la question de savoir comment elle allait aborder sa fin de saison, la championne olympique a déclaré : « Je vais être détendue. La semaine prochaine, on est en Russie (7-8 mars, à Krasnoyarsk). C’est une piste que je ne connais pas. Je pense que ça ne va pas être une piste facile, on verra comment ça se passe. Et j’ai plutôt hâte de la Suède (13-15 mars, à Idre Fjall) car toute ma famille sera là. » Et l’année prochaine ? « Là, on a vraiment trouvé quelque chose mentalement. Je sais que je vais l’appliquer lors des prochaines saisons. Sachant qu’en plus, je peux encore progresser techniquement et physiquement. » Ça promet !


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer