BasketBasket : LFB

LFB : Les mots d’Amel Bouderra (Flammes Carolo) avant le derby face à Saint-Amand

Ce samedi, Charleville-Mézières se déplace sur le parquet du Saint-Amand Hainaut dans le cadre de la 16ème journée de LFB. Amel Bouderra s’attend à une rencontre « intense ».

Qui pourra stopper les Flammes Carolo en 2020 ? Saint-Amand nourrit forcément cette ambition avec la réception du FCB pour le derby de la 16ème journée de LFB. De l’autre côté, les coéquipières d’Amel Bouderra peuvent poursuivre leur belle série en championnat et s’adjuger une septième victoire consécutive. La meneuse historique des Flammes a évoqué ce déplacement périlleux chez les Green Girls.

Vous vous apprêtez à affronter Saint-Amand ce samedi. Est-ce qu’on peut parler de derby ?

Ca a toujours été un derby, du fait qu’on soit monté en même temps en première division. On a également joué une finale de Coupe contre cette équipe. Après, il n’y a aucune animosité, c’est bon enfant. Ce sont toujours des matchs excitants car nous ne sommes pas loin de la maison et nous avons toujours une partie de notre public qui se déplace pour nous encourager. Ça va être un match très intéressant.

L’objectif, c’est forcément la victoire face à une équipe de bas de tableau ?

C’est une équipe de bas de tableau qui ne mérite pas forcément sa place. Si on regarde tous ses résultats, elle a accroché énormément d’équipes pour souvent aller mourir de très peu contre les plus gros du championnat. On sait que Saint-Amand a besoin de renouer avec la victoire et que de ce fait, ça va être un match très dur et très intense.

En 2020, vous enchainez les succès. Comment avez-vous réussi à inverser la tendance après une première partie de saison en dent de scie ?

On n’a pas eu un début de saison facile, tant par les résultats que par l’instabilité de l’équipe. Il y a eu des arrivées tardives, des blessures et ça a été difficile de construire quelque chose. Ça a pris du temps. C’est forcément plaisant de savoir que le travail que l’on fournit depuis quelques mois paye enfin.

Ça a été dur de s’adapter à l’arrivée de joueuses comme Endy Miyem ?

Non pas forcément. Mais deux joueuses de WNBA sont arrivées plus tard. En préparation, Giorgia Sottana puis Endy Miyem se sont blessées. Quand d’autres revenaient, d’autres se blessaient. Officiellement, on n’a jamais encore fait un entrainement avec un groupe au complet. Démarrer une saison comme cela, c’est toujours compliqué.

Vous avez lancé votre série de victoire face à Bourges le 11 janvier dernier. Ça vous a mis sur les bons rails ?

C’est sûr. Il y a d’abord eu cette belle victoire contre Montpellier avant la trêve où on s’est offert un beau cadeau de Noël. Après ce succès, on sentait que le groupe se solidifiait. Malheureusement, il y a eu le break, et une défaite face à Landerneau. Mais c’est vrai que de s’imposer face à Bourges, ça nous a vraiment lancé.


Photo à la Une : (@FCB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer