FootballFootball : Equipe de France

Tournoi de France : Viviane Asseyi, la pièce manquante ?

Titularisée en numéro 10 lors de la victoire de l’équipe de France face au Canada en ouverture du Tournoi de France, Viviane Asseyi a marqué des points et un but sublime. Son repositionnement au milieu a porté ses fruits et a fluidifié le jeu des Bleues. Suffisant pour s’installer durablement en tant que titulaire ? Analyse.

C’est l’une des grandes satisfactions de la victoire de l’équipe de France face au Canada mercredi (1-0), en ouverture de la première édition du Tournoi de France. Habituée à évoluer sur le côté gauche de l’attaque, Viviane Asseyi a été repositionnée en numéro 10 par Corinne Diacre face aux Canadiennes. Un choix payant de la part de la sélectionneuse – car c’est la Bordelaise qui a débloqué la situation dans cette rencontre d’un coup franc sublime qui a crucifié la gardienne des Canucks. Mais au delà de son but décisif, la milieu de terrain a également beaucoup apporté dans le jeu des Bleues. Analyse.

Une grande disponibilité …

Positionnée pour la première fois de sa carrière en tant que meneuse de jeu sous la tunique tricolore, Viviane Asseyi n’a eu besoin d’aucun temps d’adaptation. Dès le début de match, la Bordelaise s’est montrée très disponible dans l’entre-jeu, en combinant avec ses coéquipières et en faisant le lien entre le milieu et l’attaque des Bleues. Une grande mobilité entre les lignes, un pressing constant sur les défenseures et milieux de terrain canadiennes, la joueuse phare des Girondines de Bordeaux a fluidifié le jeu de l’équipe de France.

… et une vista qui fait la différence

Et quand Vivi reçoit le ballon, elle sait faire la différence grâce à une superbe vista et une vision du jeu dont elle a le secret. Si elle n’a pas tout réussi dans cette rencontre, son jeu vers l’avant et sa justesse dans ses transmissions ont beaucoup aidé l’organisation du jeu offensif de l’équipe de France. Calme et appliquée, elle a rempli son rôle de numéro 10 à merveille. Comme un symbole, c’est elle qui a débloqué la situation dans ce match, en inscrivant un coup franc sublime qui a offert la victoire à son équipe.

Car oui, la France compte dans ses rangs des attaquantes talentueuses qui font partie des meilleures de la planète – Amel Majri, Marie-Antoinette Katoto, Eugénie Le Sommer entre autres – mais lors de la Coupe du Monde 2019, les Tricolores ont manqué de liant sur les phases offensives et ont trop souvent compté sur les accélérations dévastatrices de Kadidiatou Diani ou Delphine Cascarino. Et si Gaëtane Thiney avait beaucoup été critiquée lors du Mondial, Corinne Diacre a peut-être trouvé la pièce manquante de son effectif avec Viviane Asseyi. Une joueuse capable de poser le jeu, de distiller des caviars à ses coéquipières et de faire la différence sur coups de pieds arrêtés.

>> A LIRE AUSSI : Equipe de France : Viviane Asseyi, un destin en marche

Les mots de Corinne Diacre

« Je l’ai vu jouer à Bordeaux dans ce rôle-là et j’ai trouvé que c’était intéressant. Aujourd’hui j’ai des joueuses interchangeables, en tout cas offensivement. C’est bien, ça donne plusieurs solutions, ça m’a donné l’occasion de la tester à ce poste-là. »

Viviane Asseyi France
Viviane Asseyi, la pièce manquante des Bleues ? (©Equipe de France)

Photo à la Une : (@FFF)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer