FootballFootball : Equipe de France

Tournoi de France : Majri et Karchaoui au top, découvrez les notes des Bleues face au Brésil

L’équipe de France s’est imposée d’une courte tête face au Brésil (1-0) samedi soir au Stade du Hainaut. Amel Majri, Sakina Karchaoui et Pauline Peyraud-Magnin ont été en vue. Découvrez les notes des Bleues.

Deux matchs, deux victoires. L’équipe de France a d’ores et déjà remporté le Tournoi de France. Après le succès face au Canada (1-0), c’est sur le même score que les Bleues sont venues à bout du Brésil, samedi soir au Stade du Hainaut. Amel Majri, étincelante sur son côté gauche, a régalé les 17 000 spectateurs présents à Valenciennes. Le couloir gauche, l’arme fatale des tricolores puisque Sakina Karchaoui a également réalisé une très bonne prestation. Ce duo a fait chavirer la défense brésilienne, tandis que derrière, Wendie Renard et Pauline Peyraud-Magnin ont tenu la baraque. Les notes des Bleues, c’est par ici !

Pauline Peyraud-Magnin : 7

Titulaire en lieu et place de Sarah Bouhaddi, Pauline Peyraud-Magnin a prouvé à sa sélectionneuse qu’elle pouvait compter sur elle. A l’aise pour jouer au pied en première mi-temps, la gardienne d’Arsenal s’est mise en évidence sur quelques timides frappes de Cristiane ou Luana. Des parades pour la photo, des interventions propres sur des centres dangereux, elle sort la tête haute de sa quatrième sélection en bleu.

Eve Perisset : 5

Solide sur son côté droit, la joueuse du PSG n’a presque jamais été inquiétée par son adversaire directe. Perisset s’est fondue dans le collectif tricolore, sans pour autant créer des différences en phase offensive. Ses centres n’ont pas trouvé preneur mais le principal, à savoir son implication défensive, a été assurée. Elle a été à la hauteur des attentes placées en elle.

Wendie Renard : 6

Solide et tranquille, la capitaine de la défense tricolore a préservé sa gardienne de situation dangereuse. Impériale dans les airs, impeccable à la relance, Wendie Renard a une nouvelle fois rendu une copie propre et quasi-parfaite. Il y a eu cette petite frayeur à la 70ème minute, battue sur un ballon en profondeur qui n’a finalement rien donné. Ce qui est sûr, c’est que ce nouveau clean-sheet des Bleues peut lui être attribué.

Aïssa Tounkara : 4

La copie d’Aïssa Tounkara restera passable face à la Seleçao. Si elle n’a pas été mise en difficulté par les attaquantes brésiliennes, la défenseure de l’Atletico Madrid a souvent manqué de précision dans ses relances avec à la clé, de nombreux ballons perdus.

Sakina Karchaoui : 7

L’entente avec Amel Majri sur le couloir gauche s’est de nouveau fait ressentir. Redoublant de une-deux et souvent disponible pour ses coéquipières, la latérale montpelliéraine a été au four et au moulin. Pas avare d’efforts, elle est montée en puissance au fil des minutes et a souvent remporté ses duels offensifs. Elle a bien failli, à plusieurs reprises, faire trembler les filets mais a buté sur le dernier rempart brésilien.

Amel Majri : 8

Si Corinne Diacre ne le savait pas encore, Amel Majri a de nouveau prouvé qu’elle était la taulière de l’équipe de France. Positionnée dans le milieu à trois, la latérale de formation s’est souvent excentrée sur le côté gauche pour faire vriller les défenseures brésiliennes. Elle a été récompensée de son activité à la 55ème minute, en délivrant une merveille de centre pour Valérie Gauvin lors de l’unique but de la rencontre. Deux minutes plus tard, elle a placé une grosse frappe déviée du bout des doigts par Barbara sur le montant droit.

Charlotte Bilbaut : 4

Première joueuse avertie durant la rencontre, la numéro 6 de l’équipe de France a souvent été en retard dans ses interventions. Si elle est restée propre balle au pied, elle s’est montrée dépassée par les évènements lorsqu’il s’agissait de récupérer des ballons dans l’entre-jeu. Sortie à la 50ème minute, elle n’aura pas eu le temps de rattraper ses erreurs.

Kenza Dali : 5

Intégrée au milieu de terrain de l’équipe de France, Kenza Dali devait faire le lien entre la défense et l’attaque tricolore. Elle n’a finalement touché que très peu de ballons, légèrement absente en première période. S’il y a eu du mieux au retour des vestiaires, avec notamment quelques bonnes passes dans le sens du jeu, la Parisienne n’aura pas réussi à réaliser des différences.

Eugénie Le Sommer : 5

Avec un rôle inédit dans le onze de Corinne Diacre, Le Sommer a joué entre les lignes, avec plus ou moins de réussite. Elle a parfois distillé de bons ballons sur les ailes, mais a souvent manqué de rapidité dans son exécution. Remplacée peu avant l’heure de jeu, l’attaquante lyonnaise n’aura pas profité des errements défensifs du Brésil en deuxième mi-temps.

Valérie Gauvin : 6

Comme un symbole, elle qui avait ouvert le score en quart de finale du Mondial face au Brésil à de nouveau débloqué la situation ce samedi soir au Stade du Hainaut. A la 55ème minute, l’avant-centre des Bleues a parfaitement repris de la tête le centre clinique d’Amel Majri pour transpercer Barbara. Outre ce but crucial, Gauvin a été discrète et peu souvent touchée par ses coéquipières.

Delphine Cascarino : 6

Entreprenante et pleine d’envie, la joueuse de l’Olympique Lyonnais a réalisé de petites différences mais n’a jamais concrétisé les occasions créées. Elle a été la première à frapper au but et à cadrer à la neuvième minute mais à tout de même manqué de précision dans le dernier geste.


Photo à la Une : (@FFF)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer