BasketBasket : Euroligue

EuroLigue Féminine (1/4 de finale aller) : Bourges et Lyon au tapis

Les deux clubs français n’ont pas pris le meilleur départ lors de la phase aller des quarts de l’EuroLigue. Bourges s’est incliné en Turquie tandis que l’ASVEL s’est fait surprendre à la maison.

Alors que le BLMA a annulé son déplacement à Ekaterinbourg, Bourges et Lyon ont bel et bien pris part à leur quart de finale respectif de l’EuroLigue Féminine. Si le déplacement berruyer à Instanbul s’annonçait délicat, le LDLC ASVEL Féminin avait l’occasion de prendre un léger avantage face à Orenbourg à Mado Bonnet. Les Lionnes ont manqué le coche.

Johannès a manqué le shoot de la gagne

Deuxième du groupe B, l’ASVEL avait l’avantage du terrain en recevant Orenbourg mercredi soir. Le soutien populaire était au rendez-vous, avec un Kop ASV’Elles bien rempli malgré une jauge limitée à 1000 personnes. Tout était réuni pour arracher un beau succès. Il n’en fût rien. Les Lionnes ont été plombées par leur début de rencontre. Après 20 minutes de jeu, les joueuses de Valéry Demory rentraient aux vestiaires avec dix points de retard. L’ancienne joueuse des Tango Bourges Nayo Raincock-Ekunwe (19 pts, 11 rbds) a fait mal à la défense lyonnaise en première mi-temps, mais Marine Johannès (24 pts, 3 passes) a sonné la révolte en deuxième mi-temps. Peu à peu, l’ASVEL a refait son retard pour finalement échouer à une petite possession. La Normande a eu le shoot de la victoire qu’elle a finalement raté. Le score n’a plus bougé (78-80).

Bourges un ton en-dessous

Bourges devait créer l’exploit mercredi soir sur le parquet du Fenerbahçe, premier de son groupe et impressionnant durant la phase régulière. Les Tango ont malheureusement subi la supériorité turque à Instanbul. Le début de rencontre fût totalement dominé par les coéquipières d’Alina Iagupova (18 pts, 8 passes) grâce à un premier quart-temps de haute volée (31-19). Olivier Lafargue aura surement trouvé les mots à la mi-temps pour mobiliser ses joueuses. Les Berruyères sont revenues avec d’autres intentions et ont entamé un petit retour. Sans parvenir à recoller au score, Ana Dabovic (20 pts) et les siennes sont revenues à trois possessions dans le dernier quart-temps. Mais elles partaient de trop loin pour mettre en danger les Stambouliotes (84-75).

Une belle à aller chercher

A présent, les deux clubs tricolores vont devoir s’imposer au match retour pour tenter d’arracher une belle. Bourges pourra compter sur son Prado, bouillant pour ce genre de rendez-vous tandis que l’ASVEL aura la lourde tâche de se déplacer en Russie. Mercredi 18 mars, Bourges et Lyon auront fort à faire pour s’offrir un match 3.


Photo à la Une : (@FIBA)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer