BasketBasket : LFB

LFB : Le LDLC ASVEL Féminin prêt à reconquérir son titre ?

Alors que les trois prochaines journées de LFB sont reportées avec la menace du CoronaVirus, on fait un point sur la situation, à six rencontres de la fin de la saison régulière.

Le COVID-19 frappe de plein fouet le monde entier. Forcément, le sport est impacté. L’ensemble des fédérations et des Ligues ont décrété des reports et annulations des évènements par mesure de sécurité sanitaire. La Ligue Féminine de Basket ne déroge pas à la règle et a été contraint de reporter trois journées de championnat. Jusqu’au 29 mars a minima, il n’y aura pas de basket féminin dans l’hexagone. On peut donc en profiter pour faire le point sur la situation à un peu plus des deux-tiers de la saison régulière. Le LDLC ASVEL Féminin, prétendant à sa propre succession, est installé dans le fauteuil de leader. Bourges, Lattes-Montpellier et Charleville-Mézières talonnent le club rhodanien.

L’ASVEL dans le bon wagon

Après avoir remporté le premier titre de leur histoire, les Lionnes font office de grand favoris pour réaliser un back-to-back. Les joueuses de Valéry Demory n’ont concédé que deux défaites en seize rencontres. Seul point noir, des revers face à des concurrents directs. Il y a d’abord eu cette défaite à Montpellier dès la deuxième journée (72-58). Plus récemment, l’ASVEL est tombé à Bourges (82-65) mais le club lyonnais a su se reprendre dans la foulée en prenant sa revanche face aux Gazelles le 23 février dernier (94-73). Le LDLC ASVEL Féminin peut également compter sur la montée en puissance de sa recrue estivale, Marine Johannès. En février, elle a enchaîné les cartons offensifs en championnat et en EuroLigue. Ce genre de gâchette longue distance pourra être une arme létale durant les playoffs.

2020, l’année des Flammes Carolo ?

Dans le sillage du LDLC ASVEL Féminin, un match à trois se dessine. Bourges, deuxième, Lattes-Montpellier, troisième et Charleville-Mézières (4ème avec un match en plus) font figure de poil à gratter. Les trois clubs qui ont accompagné l’ASVEL dans le dernier carré des playoffs en 2019 répondent de nouveau présent. Le BLMA, vainqueur par deux fois des Lyonnaises en première partie de saison ont baissé de rythme depuis décembre. Quatre défaites en LFB et quatre revers consécutif en EuroLigue, l’absence de Stéphanie Mavunga s’est fait ressentir. De son côté, le Tango Bourges Basket maintient un rythme de croisière. Seulement trois défaites depuis le début de la saison en championnat, et une seconde place consolidée par une belle série de cinq succès d’affilés.

S’il y a bien une formation qui fait office de contenders sérieux, c’est Charleville-Mézières. Les Flammes, fort d’un effectif bien rempli et d’arrivées de joueuses importantes (Endy Miyem, Giorgia Sottana) ont mis du temps à se mettre en route mais deviennent innarêtable depuis le début de l’année 2020. Sept victoires de rang et une folle remontée au classement, les joueuses de Ronald Yernaux peuvent désormais espérer monter sur le podium.


Photo à la Une : (@LFB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer