Divers

Aloïse Retornaz : « On a l’impression que le rêve s’éloigne un petit peu » après le report des JO à 2021

En route pour décrocher une médaille à Tokyo pour ses premiers Jeux Olympiques aux côtés de Camille Lecointre, Aloïse Retornaz s’est montrée évidement déçue à l’annonce du report des JO à 2021. Mais la Brestoise est évidemment d’accord avec cette décision.

Elle profitait du soleil, sur sa terrasse, à Brest, au moment où la nouvelle est tombée. « On occupe nos journées comme on peut, sourit Aloïse Retornaz. Nous ne sommes pas habituées à rester à la maison, alors on profite un peu. Ça fait du bien de rester un peu chez soi. »

« Quand ça tombe officiellement, ça fait mal »

À la question de savoir comme elle avait accueilli le report des JO, la Brestoise a fait part de sa déception. « On a l’impression que le rêve s’éloigne un petit peu, alors que l’échéance se rapprochait à grands pas. Depuis quelques temps, on commençait à s’en douter. Mais quand ça tombe officiellement, ça fait mal, soupire-t-elle. Les conditions n’auraient de toute façon pas été raisonnables. Tous les athlètes n’ont pas accès aux mêmes structures. En France, par exemple, nous n’avons pas le droit d’aller s’entraîner sur l’eau, alors que dans d’autres pays ils peuvent encore naviguer. »


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer