FootballFootball : D1 Arkema

Le jour où… Ada Hegerberg a signé à l’Olympique Lyonnais

C’est en juillet 2014, à tout juste 19 ans, qu’Ada Hegerberg rejoint les rangs du club de Jean-Michel Aulas. Retour sur cette signature et les premiers pas de la norvégienne à l’Olympique Lyonnais.

Ada Hegerberg n’a beau avoir que 19 ans lors de sa signature à l’OL, elle représente pourtant l’une des plus belles arrivées de l’histoire de l’OL féminin. Il faut dire que quelques mois auparavant, avec son club de Potsdam, elle était parvenue à renverser son futur club en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Et c’est probablement lors de ces matchs que les dirigeants lyonnais ont été convaincu qu’il était urgent de recruter une telle attaquante. D’autant que Lotta Schelin, l’une des meilleures buteuse de l’histoire club lyonnais, se dirigeait doucement vers la fin de sa carrière. Il fallait donc préparer la suite.

Une arrivée qui fait tout de suite l’unanimité au sein du vestiaire lyonnais

C’est donc à l’été 2014 qu’Ada Hegerberg arrive à Lyon, après que Laëtita Tonazzi, partie à Montpellier, a libéré une place en attaque. Et c’est remplie d’humilité qu’elle s’exprime pour la première fois sur le site du club : « C’est une grande opportunité de jouer avec de très bonnes joueuses qui ont gagné la Ligue des champions.»

Elle s’impose rapidement et ne met naturellement que trois mois avant de commencer à maîtriser le français. Mais surtout, elle impressionne immédiatement ses coéquipières. Amandine Henry déclare lors de son arrivée : « L’arrivée d’Ada nous apporte un vrai plus. » Tout comme Wendie Renard, qui quelques mois après les grands débuts de la norvégienne raconte sur le site de l’OL : « C’est une sacré joueuse ! Pour son âge, waouh ! C’est vraiment impressionnant ! En plus, elle a toujours le sourire, elle ne rechigne jamais. (…) Elle s’est bien intégrée dans le groupe et dans le jeu. C’est de bon augure pour la suite. »

Déjà la plus grande joueuse de l’histoire de l’OL ?

Et la capitaine lyonnaise ne s’y était pas trompée… Car, en effet, Ada Hegerberg n’a pas mis longtemps avant de marquer de son empreinte l’histoire du club lyonnais. En six saisons, elle a accumulé les trophées : 5 titres de championnes de France, 4 Coupes de France, 1 Trophée des championnes et bien sûr 4 Ligues des champions. Mais ce sont surtout ses statistiques qui donnent le tournis : elle compte déjà 202 buts inscrits en 168 matchs sous le maillot lyonnais et est même devenue à l’automne 2019 la meilleure buteuse de la Ligue des champions avec 53 buts en 50 matchs dans la compétition !

« Sa qualité numéro un, c’est son sens du but »

Gérard Prêcheur, son premier entraîneur lyonnais, avait vu juste lorsqu’il déclarait à son arrivée : « C’est une très bonne attaquante qui pèse sur la défense et qui progresse dans la protection de balle. Mais sa qualité n°1 c’est le sens du but ! Le plaisir qu’elle a à marquer… C’est une vraie buteuse ! ». Et forcément, avec l’enchaînement de telles performances, les trophées individuels n’ont de cesse de pleuvoir : meilleure joueuse de D1 en 2016, meilleure joueuse UEFA en 2016, joueuse de l’année BBC en 2017 et 2019,… et bien sûr, premier Ballon d’or féminin de l’histoire en 2018.

Six années ont beau avoir passé depuis l’arrivée d’Ada Hegerberg entre Rhône et Saône, sa fraîcheur et sa volonté semblent être restées intactes, à mesure que sa côte de popularité a, elle, explosé. Et ce n’est pas les supporters, avec qui elle apprécie partager des moments après les matchs, qui diront le contraire…


Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer