Gymnastique

Les mots de Mélanie de Jesus Dos Santos après le report des Jeux Olympiques de Tokyo à 2021

Confinée dans une maison de la campagne stéphanoise aux côtés de Lorette Charpy, Aline Friess et Alizée Letrange-Mouakit, la triple championne d’Europe Mélanie De Jesus Dos Santos (20 ans) s’est exprimée après l’officialisation du report des Jeux Olympiques de Tokyo à 2021. Extraits.

« C’est beaucoup de frustration, parce que se préparer pour les Jeux et s’arrêter net comme ça, continuer comme si c’était des vacances, ça fait bizarre. On est un peu perdues. On travaille, mais dans le vide. Ça servira évidemment plus tard mais là… Tout de suite, j’aurais envie de rentrer chez moi. En même temps, qu’est-ce que j’y ferais ? Regarder la télé ? Autant rester là, être ensemble et faire du sport. Nos journées sont assez remplies, on fait du sport le matin, on ne s’ennuie pas, on fait des jeux. On ne fait plus les footings ou randonnées de l’après-midi puisqu’il faut réduire les déplacements. On respecte les consignes du gouvernement. On a la chance d’avoir une montée à côté de la maison, on prend nos vélos et on enchaîne les montées-descentes.

« Je vais garder la même ambition »

Pour l’année à venir, je vais garder la même ambition. Même s’il faudra relancer la préparation olympique, ce qui est le plus dur. D’un autre côté, je ne prends pas mal de devoir faire le deuil de la saison. La décision est prise et je me dis qu’on arrivera avec plus d’expérience, avec un niveau plus élevé. Avec une année de préparation en plus, je rajoute toutes les difficultés que j’envisageais. Il fallait faire des choix cette année. Mais, vu que c’est l’année prochaine, je vais tout préparer. Et oui, je vais être gourmande ! »


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer