HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

LBE : Laurène Catani (Toulon Saint-Cyr) : « C’est la pire sortie possible »

Laurène Catani va quitter Toulon Saint-Cyr à l’issue de la saison pour rejoindre le Brest Bretagne Handball. Un changement radical de vie et de carrière pour la native de Marseille. Premier volet de cet entretien exclusif.

Dix ans après ses débuts à Toulon, Laurène Catani va quitter son club de toujours. Direction le BBH. Ce transfert marque un vrai bouleversement dans la carrière de la demi-centre de 29 ans. Entretien avec l’idole des supporters du TSCVHB. Premier volet ce jeudi consacré à ses souvenirs toulonnais.

Comment se passe votre confinement ?

Tout se passe bien. On essaye de s’occuper. Je suis avec Chloé Bulleux, ma sœur jumelle et une autre amie. On se motive pour faire du sport avec les moyens du bord. On a la chance de vivre ce confinement à plusieurs et ça aide pour s’occuper. On ne va pas se plaindre. Il y a bien plus grave en ce moment.

Avez-vous peur de ne plus jamais rejouer avec Toulon ?

Je pense que ça va être compliqué en raison des circonstances actuelles. On en discutait avec plusieurs autres joueuses qui partent à la fin de saison et on sait que ça va être difficile de faire nos adieux au club. Mais tout ça reste très minime par rapport à ce qui se passe dans le monde. S’il faut penser qu’au hand, c’est dur de se dire que c’est terminé pour moi à Toulon. Je ne pas qu’on va pouvoir rapidement rejouer. C’est la pire sortie possible.

Quels souvenirs garderez-vous de votre club de toujours ?

Ce n’est pas simple de résumer tout ça. Quand Brest m’a contacté, c’est vrai que je ne m’en rendais pas vraiment compte, car ça a toujours été compliqué pour moi de me projeter dans une équipe comme ça. Mais le retour que j’ai eu de mes coéquipières a été exceptionnel. Plein de filles que j’ai rencontré à Toulon étaient super contentes pour moi. Quelles croient en moi comme elles le font, avec cette superbe opportunité d’aller dans un club de cette envergure, c’est ce qui me reste le plus de cette aventure. J’ai joué avec des joueuses de niveau international. C’était aussi une bande de copines avec qui j’ai passé beaucoup de très bons moments. C’est un cumul de pas mal de sentiments différents. Même les coachs et le club m’ont apporté tout leur soutien. Ils me souhaitent que le meilleur pour que j’aille m’épanouir là-bas. Avoir autant de soutien, c’est ce qui me fait le plus plaisir.

Vos deux victoires en Coupe de France ont aussi été des moments forts de votre vie toulonnaise…

Ça a été très particulier, car on l’a gagné deux fois. La première, j’étais dans les tribunes. La deuxième année, j’étais sur la feuille de match et j’ai participé à cette rencontre. C’est des moments un peu magiques. Vous prenez conscience que vous faites du hand pour ce genre de moments. Sur un match de coupe, tout est possible malgré le classement et le reste. C’est un peu indescriptible comme sensation. C’est exceptionnel d’être poussé par le public et nos proches. En allant à Brest, j’espère pouvoir revivre ces émotions.

Vous étiez aussi la capitaine de cette équipe…

Ce rôle de capitaine qu’on m’a donné après le départ en congé maternité de Siraba Dembélé, ça avait des bons et des mauvais aspects. Ce n’est jamais simple, car j’étais le relais entre le staff et les joueurs. J’avais à gérer quatorze filles avec des opinions différentes. Je crois que j’ai aussi voulu percer avec un autre statut dans un autre club. Personne n’est indispensable et elles trouveront quelqu’un de bien pour porter le brassard. Chloé Bulleux pourrait reprendre le capitanat. C’est plus dur de quitter les filles en tant que personne plutôt que mon rôle de capitaine. On a vraiment un groupe génial. Ce n’est pas simple de quitter les filles comme ça.

Le second volet de cette interview de Laurene Catani est à retrouver ce vendredi sur notre site.


Photo à la Une : (@TSCVHB)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer