Natation

Natation : Charlotte Bonnet profite de la période pour « se régénérer »

Charlotte Bonnet s’est exprimée sur son confinement pour le site de BeinSports. La triple championne d’Europe 2018 de natation a expliqué prendre tout cela avec parcimonie et positivité. Extraits.

Tous les athlètes ne sont pas déprimés par le confinement, du moins ce n’est pas le cas de Charlotte Bonnet. La nageuse tricolore s’est exprimée de manière positive sur son confinement :« J’essaie de bien dormir le matin, assez tard. Je profite de ce confinement, puisque d’habitude je me lève très tôt pour m’entraîner. Je prends le temps de cuisiner, tous les soirs je regarde Cyril Lignac. Je lis pas mal aussi, je travaille sur un ou deux projets ». Malgré quelques périodes plus délicates, notamment après l’annonce officielle du report des Jeux Olympiques, Charlotte Bonnet profite pleinement de ce repos forcé : « J’ai fait attention à ce que je mangeais en me disant « ça va être dur de rester confinée, mais on prépare les Jeux ». Et quand ils ont été reportés, il y a eu un gros relâchement, la pression qui redescend. Et je me suis un peu plus lâchée, en me couchant un peu plus tard. Et je suis sur ce rythme-là même encore aujourd’hui. Je me fais un peu plus plaisir sur ce que je mange » a t-elle expliqué.

Les nageuses doivent prendre leur mal en patience

En attendant la reprise de la saison, la nageuse continue tout de même de se tenir en forme avec des séances d’entraînement quotidiennes : « J’ai un grand appartement donc j’ai de la place pour bouger ». En revanche, pour le moment, aucune directive n’a été donnée au sujet d’un éventuel retour à la normale des compétitions. La Française doit donc prendre son mal en patience : « On n’a pas eu de directive sur la façon de s’entraîner. Il fallait juste trouver le bon mélange entre faire du sport pour se maintenir en forme, et faire aussi autre chose, se reposer, se régénérer, car on aura beaucoup moins de vacances cet été à cause de cette situation. Il faut en profiter un peu comme on peut aujourd’hui ». Comme toutes ses coéquipières de l’équipe de France, la nageuse de 25 ans a hâte de retrouver les bassins.


Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page