Ski-Glace

Aono Pordié : Le snowboard et le sourire dans les veines

Aono Pordié (10 ans) est un grand espoir du snowboard freestyle en France. Sa passion pour son sport de prédilection, ses souvenirs de stages de préparation et son confinement, la jeune sportive s’exprime pour Le Sport au Féminin. Extraits.

Double championne de France en titre, en freestyle et au combiné : Aono possède à son jeune âge un joli palmarès. Son cœur penche toutefois pour le freestyle. Elle a décroché une belle seconde place lors de la compétition internationale des Audi Snowboard Series à Gstaad-Glacier 3000 en Suisse, en novembre 2019. En France, elle a remporté le classement général du Kids National Tour dans sa catégorie cette saison. Aono Pordié est un réel espoir de sa discipline. Et elle s’est confiée pour notre média. Extraits.

Sa passion pour le snowboard

Je fais du snowboard depuis l’âge de trois ans. C’est vraiment ma passion. Au début, c’est mon papa qui faisait du snowboard et il nous a appris à mon frère et moi. On a tout de suite aimé. J’ai rejoint rapidement mon club de la Familha Snowboard (dans les Pyrénées) et la saison passée, la sélection nationale des French Groms Freestyle des moins de treize ans. Maintenant je fais vraiment beaucoup de compétitions et j’aime ça. J’adore le freestyle, la sensation d’être dans les airs. J’ai l’impression de voler. Les sensations fortes, c’est cela que j’aime. Un de mes rêves serait de faire les XGames. Pour ce qui est des Jeux Olympiques, j’aimerais voir à quoi ça ressemble déjà, en attendant pourquoi pas de les faire un jour ! Mes modèles ? Je dirais Kokomo Murase et sa soeur Yura. Kokomo est une amie, elle a remporté les XGames à 13 ans ! J’aimerais bien aller les voir aux XGames un jour. Quand on regarde cette compétition à la télévision c’est totalement différent de quand on l’a regarde en vrai. Je n’écoute pas ceux qui disent que le snow est un sport de garçon, ils disent ce qu’ils veulent.

Ses souvenirs de stages de préparation

Normalement j’ai quatre entraînements par semaine en hiver et d’avril à novembre je suis en stage sur la neige. Parfois c’est en France, parfois dans d’autres pays européens. L’été on va aussi au Japon, le pays dont nous sommes originaires. C’est cool parce que du coup je voyage beaucoup, je rencontre plein de gens différents. Au Japon, mon frère et moi, nous faisons des stages dans un camp de snow sur airbag en pente pendant un mois. C’est trop bien d’aller là-bas. Ce sont les origines de ma maman donc on va voir la famille et puis on mange trop bien au Japon ! Mon plus beau souvenir ? Je dirais que c’est à Avoriaz. C’est vraiment trop beau là-bas, il y a des calèches tirées par des chevaux, qui se baladent sur la neige, on peut se promener en snowboard dans la rue. C’est super !

Son confinement

Ça se passe bien. Je suis confinée à la montagne en famille. On peut faire plein de choses : de la course, de la pliométrie, quelques exercices d’équilibre. Ça me manque beaucoup le snow bien sûr, en plus en face de chez nous on a des montagnes enneigées. Ça donne envie d’y aller ! Mais on ne peut pas… Je n’ai pas forcément quelque chose de prévu après le confinement, car malheureusement mon école ne rouvre pas. Ce n’est pas difficile de suivre l’école et de faire du snow en même temps, mon professeur de CM2 nous envoie les devoirs déjà tout organisés. Mon instituteur est très compréhensif et il s’implique vraiment. L’année prochaine, je vais être en sport-étude, ça va être cool !


Photo à la une : (AonoPordié)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page