FootballFootball : UEFA Women's Champions League

Ligue des champions : Que va-t-il se passer pour l’OL et le PSG ?

Alors que les deux clubs français sont qualifiés pour les quarts de finale de la Women’s Champions League, le monde du football est actuellement dans le flou le plus total. Comment les choses vont-elles se passer ? Paris et Lyon partent-ils désavantagés ? Analyse.

Lors du tirage au sort effectué en novembre dernier, l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain avaient découvert leurs adversaires pour leur quart de finale respectif de la Ligue des Champions. L’OL avait hérité d’un tirage abordable en tombant sur le Bayern Munich, vice-champion d’Allemagne l’année dernière derrière Wolfsburg. Pour les Parisiennes, ce quart de finale serait une totale découverte puisque le PSG et Arsenal ne se sont jamais affrontés en Ligue des Champions. Les matchs allers devaient normalement se dérouler les 24 ou 25 mars. Les retours étaient eux programmés pour le 1er ou 2 avril. Mais ces rencontres pourront-elles finalement avoir lieu ?

Des championnats arrêtés, la France désavantagée ?

Alors que le déconfinement est acté en France depuis le 11 mai, plusieurs championnats ont décidé de reprendre. À l’instar de leurs homologues masculins, la Bundesliga féminine devrait faire son retour le 29 mai prochain. En Angleterre, l’ensemble des clubs de Women’s Super League et de Women’s Championship se sont réunis la semaine dernière. Leur décision, qui devrait pencher sur une reprise, pourrait être annoncée autour du 25 mai prochain. Alors que la D1 Arkema est officiellement arrêtée depuis plusieurs semaines, les équipes françaises pourraient cruellement manquer de rythme si la Ligue des Champions était amenée à reprendre. Il s’agirait d’un réel coup dur pour les deux clubs français qui pourraient donc être totalement dépassés physiquement par leurs adversaires.

Une nouvelle formule ?

Malgré cela, l’UEFA souhaiterait à tout prix reprendre la Coupe d’Europe cet été. Alors que le comex de cette instance doit se réunir le 27 mai, une nouvelle formule pourrait être votée. La Women’s Champions League pourrait donc faire son retour en juillet ou en août. Toutefois, on pourrait passer d’un système de matchs aller-retour à un système d’un seul match, directement éliminatoire. Ce plan permettrait de diminuer par deux le nombre de rencontres disputées (7 matchs au lieu de 13). Mais une autre question se poserait alors, si la Ligue des Champions se déroule pendant l’été, quid de la préparation estivale ? Les joueuses verraient leurs congés et leur préparation de la prochaine saison nettement raccourcis. Surtout que le problème reste le même : l’OL et le PSG n’auront pas de matchs dans les jambes avant d’aborder les quarts de finale.

La compétition va se transformer en 2020-2021

Néanmoins, Ada Hegerberg et l’Olympique Lyonnais pourraient voir ce report comme une bonne nouvelle. La buteuse norvégienne devrait pouvoir reprendre le football au cours du mois de juillet. Elle serait ainsi potentiellement présente face au Bayern Munich. Du côté du club de la capitale, il y a quelques bonnes nouvelles également. Les Parisiennes pourront compter sur Kadidiatou Diani, longtemps annoncée partante et qui vient de prolonger. La native d’Ivry-sur-Seine pourrait être d’une grande aide contre Arsenal.

Avant la crise sanitaire, l’UEFA avait déjà annoncé vouloir transformer la Women’s Champions League pour la saison 2020-2021. Nadine Kessler, cheffe du football féminin à l’UEFA s’était exprimée sur ce changement : « L’introduction d’une phase de groupe contribuera à répondre à ces deux questions. La phase de groupe offrira en outre une meilleure plateforme pour la promotion de la compétition, en suscitant l’intérêt du grand public, des médias et des partenaires commerciaux« , avait-elle expliqué. Ce qui est sûr, c’est que la Ligue des Champions féminine risque de faire encore beaucoup parler.


Photo à la Une : (@OLFéminine)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer