TennisTennis : WTA

WTA : L’aide aux joueuses en difficulté finalement restreinte au top 500 ?

D’abord adressée au top 700, l’aide mise en place par les instances du tennis ne pourraient finalement concerner que les joueuses du top 500 WTA. C’est le conseil des joueuses de la WTA qui s’est opposée à ce que les joueuses entre les places 600 et 700 soient concernées.

En avril dernier, les instances du tennis avaient décidé de mettre en place une aide financière. Cette aide devait venir en aide aux joueurs et joueuses en difficulté financière à cause de la crise sanitaire. Alors que de base elle devait concerner tous les joueurs et joueuses du top 700, cette aide pourrait finalement être restreinte au top 500 en simple (top 175 en double). C’est la journaliste canadienne Stephanie Myles qui a confirmé cette information pour Open Court. L’ITF pourrait consentir à un effort financier pour améliorer la situation. Pour le moment, les sept plus hautes instances du tennis (l’ATP, la WTA, l’ITF et les quatre Grands Chelems) ont réuni 5,5 millions de dollars.

« Si vous êtes coincés à la 500e place pendant plusieurs années, vous devriez vous attendre à être dans le rouge »

Alors que le fond de soutien, était initialement destiné à aider les joueuses du top 700, le conseil des joueuses a rejeté « à l’unanimité » cette proposition. D’où le fait que cette aide a finalement été réduite au top 500. La joueuse serbe Aleksandra Krunić s’est exprimée sur cette opposition pour Ukrainian Tennis : « Si c’est l’argent des Grands Chelems, il devrait d’abord et avant tout revenir à ceux qui les disputent », a-t-elle expliqué. La 57ème mondiale, en compagnie de Sloane Stephens, Madison Keys, Donna Vekic, Gabriela Dabrowski, Johanna Konta, Anastasia Pavlyuchenkova et Kristie Ahn pense que les joueuses doivent avant tout se débrouiller par elles-mêmes et être prévoyantes : « Si vous êtes coincés à la 500e place pendant plusieurs années, vous devriez vous attendre à être dans le rouge, vous en êtes conscients. On est tous passés par là. C’est la responsabilité des joueurs de comprendre dans quelle situation financière ils vont se retrouver ». Un argument recevable ?

Un manque de communication

Alors que depuis plusieurs semaines une éventuelle fusion entre l’ATP et la WTA est évoquée, les deux instances ont semble-t-il manqué de communication. Du côté de l’ATP, les joueurs classés entre la 101e et la 500e place en simple devraient recevoir deux paiements de 4 325 dollars. Les joueurs entre la 51e et la 175e place en double devraient toucher deux fois 2165 dollars. De son côté, la WTA n’a fait aucune distinction entre les joueuses de simple et de double. Chaque joueuse dans le top 500 simple et dans le top 175 en double recevra 10.400 dollars en deux versements.

Des conditions à remplir

Toutefois, plusieurs conditions sont à remplir pour bénéficier de ces aides. Les joueuses ayant gagné 350.000 dollars ou plus sur les douze derniers mois de compétition ne pourront pas obtenir l’aide. Celles qui ont gagné 1,4 millions ou plus sur les quatre dernières années et 3,5 millions ne pourront pas en bénéficier non plus. Enfin, celles ayant disputé au moins six tournois WTA sur les douze derniers mois ne toucheront elles, que la moitié de la somme.


Photo à la Une : (@WTA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer