BasketDivers

Coronavirus : Une jeune basketteuse française lance une plateforme d’aide aux étudiants

La jeune étudiante de l’université d’Harvard, avec qui elle évolue en NCAA, a récemment lancé la plateforme « Covaide ». Cette plateforme a pour but de réduire les inégalités scolaires, accrues pendant le confinement. Une belle initiative. Explications.

Les initiatives généreuses se multiplient dans le monde du sport. Alors que le globe se déconfine petit à petit, le retour à la normale est toujours aussi compliqué pour les étudiants. Alors que beaucoup d’étudiants suivent désormais des cours à distance, les inégalités d’accès à l’éducation se creusent. C’est le constat de Maria Guramare , internationale française U20. Confinée en Roumanie, la jeune joueuse a eu une idée brillante, créer une plateforme de soutien scolaire dédiée à tous. C’est ainsi que la plateforme « Covaide est née. « J’avais la volonté de contribuer. L’éducation me préoccupe énormément. J’ai vu ce que faisaient mes camarades d’Harvard et du M.I.T avec une plateforme similaire « Coved » et comme je n’ai pas vu la même chose en France, je me suis lancée », a-t-elle expliqué.

Un accès gratuit

Le principe est simple. Grâce à une plateforme en ligne, des étudiants de grandes universités françaises ou étrangères se mettent à disposition pour donner des cours à des lycéens. Bien évidemment cette plateforme est totalement gratuite. Stéphane Floccari, l’ancien professeur de Maria Guramare à l’INSEP l’a d’ailleurs soutenu dans cette initiative : « Maria, je la connais bien puisqu’elle avait bossé avec moi pour une de mes associations il y a quelques années. Donc quand elle m’a proposé l’idée, j’ai tout de suite accepté de l’aider. On a passé 48 heures presque sans dormir à élaborer la structure de cette plateforme ainsi que les règlements », a-t-il déclaré. La plateforme est maintenant disponible depuis cinq semaines.

« Il y a un réel besoin »

Privée de compétition, la jeune basketteuse fait partie de la centaine de tuteurs présents sur la plateforme. « Dans les grandes universités américaines, tous les cours ont des assistants aux professeurs. Ce sont des élèves qui ont eu des bonnes notes l’année passée dans le cours en question. Et ils vont passer du temps avec ceux en difficulté. Moi-même je suis assistante pour un cours en informatique », a détaillé celle qui prépare un cursus en maths appliqués à côté de sa carrière.

A l’heure du déconfinement, de nouvelles questions se posent. La plateforme de Maria Guramare pourrait s’avérer très utile jusqu’à un potentiel retour à la normale en septembre : « Il y a un réel besoin. On va lancer une nouvelle session de recrutement des tuteurs. Ensuite, il faudra songer à savoir si on aura été un dispositif de crise et on aura aidé les élèves uniquement à ça, ou si ce sera quelque chose qui s’inscrira sur le long terme » a expliqué la créatrice de « Covaide ». Une belle initiative !


Photo à la Une : (DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer