Divers

Sarah Abitbol : « Ce qui m’importe, c’est que les jeunes patineurs soient protégés »

En janvier dernier, le livre de l’ancienne patineuse, « Un si long silence », est sorti. Dans cet ouvrage, Sarah Abitbol évoque le harcèlement et les viols qu’elle a subi pendant sa jeunesse. Un témoignage qui a créé une véritable vague d’indignation dans le monde du sport. La Tricolore s’est confiée sur le site de FranceTV Sport.

Le livre de Sarah Abitbol a énormément fait parler de lui. Quelques semaines seulement après le témoignage de l’ancienne patineuse, Didier Gailhaguet, alors président de la Fédération française des sports de glace, était contraint de démissionner. « En l’espace de quelques jours, je suis intervenue 2 fois dans le journal de 20h de TF1 et dans celui de France 2. Sans compter Stade 2 sur France 3 », explique l’ancienne patineuse tricolore. Pour beaucoup, cet ouvrage est un appel à la libération de la parole des jeunes sportifs. Il a notamment propulsé Sarah Abitbol comme porte-parole de toutes les personnes qui auraient subi ce genre de sévices.

La native de Nantes avait notamment été l’invitée d’un colloque au Comité olympique français. « Ça m’a fait tout drôle quand on m’a demandé de monter sur scène et qu’on m’a présenté comme une héroïne… J’étais dans la culpabilité, dans la honte. Mais la honte s’est transformée en fierté », affirme la principale intéressée avant d’ajouter : « Ce qui m’importe, c’est que les jeunes patineurs soient protégés, qu’ils ne connaissent plus les agissements que j’ai pu subir ».

Si la parole de Sarah Abitbol a résonné de manière incroyable en France, son témoignage a traversé les frontières. L’ancienne patineuse a notamment été interviewée sur la chaîne américaine ABC. Le sujet est d’ailleurs pris très au sérieux par la fédération américaine qui souhaiterait mettre en place des conférences de sensibilisation contre le harcèlement.

« Mon combat aujourd’hui, c’est la prévention »

L’arrivée du coronavirus a quelque peu freiné la frénésie causée par « Un si long silence ». Alors qu’elle a eu l’opportunité de rencontrer des gens victimes de harcèlement pendant ses séances de dédicace, Sarah Abitbol reçoit toujours autant de messages de soutien : « J’ai reçu aussi beaucoup de mots sur Messenger et je n’ai pas encore fini de répondre à tous ceux qui m’ont interpellée… ».

Confinée en Floride avec sa petite fille de neuf ans, la Française a désormais un peu de temps pour se consacrer à sa vie personnelle. Toutefois, la sportive n’abandonne pas tous ses projets en cours, même si certains ont de fait, dû être annulés. Elle prend son nouveau rôle très à cœur : « Mon combat aujourd’hui, c’est la prévention ». Ce qui est sûr, c’est que son témoignage aura changé énormément de choses dans le monde du sport. Et un nouveau scandale vient d’ailleurs d’éclater au sein de la Fédération Française d’Équitation.


Photo à la Une : (DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer