Tennis

Tennis : Marion Bartoli fustige le circuit de double

Interrogée sur les solutions à trouver pour permettre une meilleure répartition des richesses sur les circuits masculins et féminins, l’ancienne joueuse a pointé du doigt les gains distribués aux joueurs de double.

Invitée de l’émission « Match Point » sur la nouvelle plate-forme Tennis Majors, Marion Bartoli a évoqué des solutions pour permettre aux joueuses et joueurs moins bien classés de vivre du tennis. La lauréate de l’édition 2013 de Wimbledon tablerait pour une dévalorisation des gains distribués sur le circuit de double.

« Je ne sais pas si l’on doit arrêter complètement les doubles, mais leur donner moins d’argent »

« Je sais que je ne vais pas me faire des amis, mais je pense que nous devons le dire : je ne comprends pas toutes ces compétitions de double toute l’année, a expliqué Bartoli dans l’emission de talk-show animé par Josh Cohen. Je comprends pendant les tournois du Grand Chelem et les Jeux Olympiques parce que le double fait partie de l’histoire du tennis, mais je suis allée à certains tournois et je vois maintenant ces joueurs de double qui ont des équipes, comme six personnes autour d’eux. »

 « Quand j’étais joueuse, en tant que joueuse de simple, nous ne pouvions pas payer six personnes pour voyager avec nous à plein temps. Ils peuvent se permettre de payer six personnes et ils jouent juste en double. Pourquoi ne pas donner une partie de cet argent aux joueurs qui jouent les qualifications, à quelqu’un qui ne joue que des Challengers ? Je ne comprends tout simplement pas parce qu’en double, vous ne faites pas le même effort qu’un joueur de simple. Je ne sais pas si l’on doit arrêter complètement les doubles, mais leur donner moins d’argent et partager cela avec les qualifications, ce pourrait être une solution. »


Photo à la Une : (@Yahoo.fr)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer