Athlétisme

Athlétisme : 3 choses à savoir sur… Sydney McLaughlin (400 m haies)

À 20 ans, Sydney McLaughlin est programmée pour être la nouvelle étoile mondiale du 400 m haies. Véritable phénomène de précocité, l’Américaine devait cet été participer à ses deuxièmes Jeux Olympiques à Tokyo, après avoir découvert les JO à Rio, en 2016, à seulement 17 ans.

Une précocité qui détonne

Le 10 juillet 2016, alors qu’elle n’a alors que 16 ans, Sydney McLaughlin devient la plus jeune américaine à se qualifier pour les Jeux Olympiques depuis la sauteuse Cindy Gilbert, qui s’était qualifiée pour les JO de Munich à seulement 15 ans et 74 jours. Une performance incroyable réalisée grâce à un temps établi en 54s15, record du monde junior à la clé. Si à Rio en 2016, la native de New Jersey s’incline en demi-finale du 400 m haies, Sydney McLaughlin va connaître une progression fulgurante, qui va la conduire au titre de « révélation de l’année » en 2018 par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). « A Rio, je n’étais pas préparée pour faire les JO, j’étais juste préparée pour faire partie de l’équipe. Maintenant, je sens que mon corps change, je sens les progrès et je sais que pour les prochains Jeux, je serai mieux préparée. Pour le record du monde, j’espère l’approcher dans quelques années mais ce n’est pas quelque chose qui m’obsède tout de suite. »

Un palmarès prometteur

Passée professionnelle en 2019 après avoir couru sous les couleurs de l’Université du Kentucky, la sprinteuse remporte de nombreux meetings sur 400 m haies. À Marseille (53s72), à Monaco (53sc32) ou encore à Zurich (52s85), lors des finales de la Ligue de Diamant, Sydney McLaughlin éblouit le monde de l’athlétisme, jusqu’à l’apothéose, lors des Championnats du monde de Doha, où elle devient la deuxième meilleure performeuse mondiale de l’histoire sur la distance en 52s23, juste derrière sa compatriote Dalilah Muhammad, recordwoman du monde de l’épreuve (52s20). Médaillée d’or par la suite avec le relais 4×400 m aux côtés de Dalilah Muhammad, Phyllis Francis et Wadeline Jonathas, McLaughlin boucle une année exceptionnelle.

Une famille de coureurs

Issue d’une famille de coureurs (son frère Taylor a été vice-champion du monde juniors du 400 m haies en 2016 et son père demi-finaliste sur 400 m des sélections US pour les JO-1984), Sydney McLaughlin a pour modèle la star américaine et multi-médaillée, Allyson Felix, dont elle admire la carrière et le talent. Mais en attendant, la « future star » de l’athlétisme ne veut pas se mettre la pression, en évoquant « sa marge de progression » encore importante, et sa faiblesse sur les départs. À l’image, de sa remontée spectaculaire à Oslo, qui confirme son appétence pour les 100 derniers mètres.


Photo à la Une : (@AFP)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer