Divers

Biathlon : Les Bleues de retour pour un premier stage

Tout comme leurs homologues masculins, les filles de l’équipe de France sont de retour sur les skis et derrière la carabine. Elles se sont installées pour la semaine à Prémanon (Jura) pour un premier stage de préparation à la saison prochaine.

On les avait quittées pleines de joie et d’émotions à Kontiolahti (Finlande) le 14 mars 2020 pour la dernière course de la saison. La jeune Julia Simon (23 ans) venait de confirmer les espoirs entrevus tout au long de la saison en remportant la première victoire de sa carrière lors de la poursuite. Elle terminait ainsi brillamment la saison avec une huitième place au classement général, loin derrière la lauréate italienne Dorothea Wierer mais devant toutes les autres Françaises.

Anaïs Bescond manque à l’appel, Anaïs Chevalier de retour

On les retrouve donc cette semaine après un confinement et une crise sanitaire qui n’ont que peu touché le biathlon, amputant la dernière saison d’une épreuve seulement. Si les biathlètes françaises s’entraînaient individuellement depuis le déconfinement du 11 mai, ce premier rassemblement sera l’occasion de jauger les états physiques et psychologiques de chacune.

Pour ce stage au CNSNMM (Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne), pas de Célia Aymonier, qui a annoncé sa retraite une semaine après la dernière course de la saison. Pas d’Anaïs Bescond non plus, la doyenne de l’équipe de France, qui est toujours au Canada où elle a passé le confinement. Anaïs Chevalier fait quant à elle son grand retour après une saison blanche due à une grossesse. Elle sera accompagnée par sa sœur cadette Chloé ainsi que Justine Braisaz, Julia Simon et Caroline Colombo.

Des conditions sanitaires strictes

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle les Bleues devront respecter des mesures strictes. « Tout est planifié et contrôlé », assure Stéphane Bouthiaux le directeur du ski nordique français. En plus du port du masque obligatoire, « il y aura un sens de circulation dans l’établissement. Les athlètes seront à une par chambre et bénéficieront de deux services de restauration » a-t-il précisé chez nos confrères de L’Équipe.

Tout est donc réuni pour entamer sereinement la préparation de la prochaine saison. Les Bleues devront se racheter après un cru 2019-2020 globalement décevant malgré quelques éclairs.


Photo à la Une : (@Nordic Focus)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer