BasketBasket : LFB

Bilan – LFB : Charnay, un promu encore trop juste

À partir de ce mercredi et jusqu’à la fin du mois août, Le Sport au Féminin revient sur la saison de LFB. Zoom pour ce premier volet sur la lanterne rouge du dernier exercice, le Charnay Basket Bourgogne Sud.

Promu cette saison en LFB après une belle première place en L2F l’an passé, le CBBS a eu quelques difficultés pour s’acclimater à la première division. Malgré quelques belles victoires et une réputation d’équipe accrocheuse, Charnay devra faire mieux la saison prochaine. Sauvé suite à l’arrêt brutal de la saison – déclarée ensuite saison blanche – le club situé bourguignon devra encore progresser.

Quelques victoires encourageantes

En seize journées de championnat, le club bourguignon n’aura connu la victoire qu’à quatre reprises. Pourtant, quelques-uns de ces succès auront réussi à donner le sourire aux supporters du CBBS. C’est notamment le cas de la victoire face à la Roche-Vendée, en février dernier. Les joueuses de Matthieu Chauvet avaient entamé leur match de la meilleure des manières en menant de dix points à la mi-temps. Promise Amukamara (14 points) et Kristen Cherie Mann (19 points) avaient été les deux meilleures joueuses du club ce soir-là. Les Charnaysiennes s’étaient finalement imposées 82-65. Cette saison, le club bourguignon s’est également imposé face au Nantes Rezé (80-69) dans un match crucial pour le maintien. Le club devra progresser pour que ces bonnes performances deviennent plus régulières la saison prochaine.

… mais des statistiques encore trop faibles

Avec 19 rencontres gagnées sur les 22 disputées et un total de 1342 points inscrits, Charnay avait réalisé une très belle saison en Ligue 2 Féminine l’année dernière. Pourtant, le club de Mâcon a eu du mal à retrouver son allant offensif cette saison. Avec une moyenne de 68,44 par match, le CBBS pointe seulement à la neuvième place du classement des points marqués. Concernant l’adresse aux tirs, c’est légèrement mieux. Charnay termine à la septième place avec une moyenne de 47% de précision à deux points et 29% à trois points. Enfin, le CBBS est le club qui a commis le plus de fautes cette saison (348 au total). Si l’écurie de Jean-François Jallet veut progresser, elle devra retrouver de la confiance sous la raquette.

Le club confirme son coach

Malgré une saison en demi-teinte, le CBBS ne va pas tout changer à l’intersaison. A la tête du club lors de la montée, Matthieu Chauvet sera toujours le coach du club la saison prochaine. Le CBBS l’a directement sur sa page Facebook en avril dernier. Lucas Guignochau sera toujours son assistant sur le banc. Pour rappel, Matthieu Chauvet avait déjà été élu deux fois coach de l’année, avec Toulouse en 2013 et donc avec Charnay après la montée en 2019. Pas de vent de panique donc, et une volonté de s’inscrire dans la continuité et la stabilité, qui pourrait porter ses fruits l’an prochain.

Des renforts déjà officialisés pour la saison prochaine

Dans un premier temps le CBBS a annoncé la prolongation de plusieurs de ses joueuses-cadres. Pauline Lithard, Prescillia Lezin, Sixtine Macquet, Romane Jeanneaux, Promise Amukamara vont continuer l’aventure en Bourgogne. Le club a ensuite annoncé l’arrivée de cinq nouvelles joueuses dans son groupe. Jessica Mavambou, Mikayla Cowling, Vionise Pierre-Louis, Coralie Chabrier et Gabby Green ont officiellement rejoint le CBBS. La dernière recrue en date, Gabby Green, arrive en provenance de Brno en République Tchèque. L’Américaine tournait à 10,4 points à 46% aux tirs , 6,8 rebonds pour 15,1 d’évaluation en 24 minutes cette saison. Des renforts de choix pour un CBBS qui ne pourra que progresser la saison prochaine !


Photo à la Une (@CBBS)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer