TennisTennis : WTA

WTA – Simona Halep : « J’ai appris de ces deux mois d’isolement »

La numéro deux mondiale s’est confiée, dans un entretien rapporté par TennisWorldUSA, sur ses réflexions provoquées par le confinement. Elle fait part aussi de ses attentes et ses intentions pour le futur de sa carrière.

Décidément, le confinement a permis à de nombreuses sportives de se poser et de faire le point sur leur carrière. L’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur les dessous d’une carrière de haut niveau. Après les confidences de Dinara Safina sur ses difficultés à assumer le statut de numéro une mondiale pendant sa carrière, les révélations de Bianca Andreescu sur son développement personnel ou encore le témoignage de Naomi Osaka, c’est maintenant au tour de la lauréate de Roland-Garros 2018 de faire part de ses sentiments.

Un confinement psychologiquement bénéfique

La Roumaine admet avoir reçu positivement cette période d’isolement qui lui a permis de réaliser à quel point seul le tennis comptait dans sa vie jusqu’ici : « J’ai beaucoup appris de ces deux mois d’isolement. En réalité, j’ai passé ces six dernières années en confinement et c’est ce qui m’a permis d’être numéro une mondiale. J’ai réalisé que ces dernières années j’étais fermée à tout et que je n’avais qu’un seul but, le tennis ». L’absence de tennis a fait prendre conscience à la jeune femme qu’elle pouvait prendre plus le temps de vivre et de profiter des petits plaisirs de la vie : « Pour la première fois je me suis posé à la maison pour observer la nature ». Un véritable bol d’air pour la tenante du titre de Wimbledon, habituée aux déplacements incessants en avion et aux séjours dans les hôtels du monde entier.

« Physiquement, ce sera un peu difficile pour moi »

Si elle compte profiter un peu plus de la vie à l’avenir, Simona Halep n’en oublie pas pour autant le côté sportif. Même si elle a continué à s’entretenir pendant le confinement, la Roumaine appréhende la reprise. « Mon arrêt le plus long avant le confinement était de trois ou quatre semaines et cela avait déjà été très difficile pour moi. Vous perdez du rythme et votre concentration et physiquement, ce sera un peu difficile pour moi ». Mais à 28 ans, c’est une Simona Halep reposée et mentalement nouvelle que l’on verra à la reprise. Nul doute que cette championne brillera à nouveau sur les courts.


Photo à la Une : (@Simona Halep)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer