RugbyRugby : Elite 1

Caroline Boujard (Montpellier Rugby Club) : « Le rugby féminin évolue de jour en jour »

Suite à l’annonce de la nouvelle formule du championnat, Caroline Boujard, arrière du Montpellier Rugby Club et internationale française, est revenue pour Le Sport au Féminin sur sa saison ainsi que celle de son club.

Sous contrat avec la Fédération française de rugby, Caroline Boujard ne cesse d’impressionner depuis ses débuts avec le Montpellier Rugby Club il y a cinq ans. Avec trois titres de championne de France au compteur, celle qui a débuté le rugby à l’âge de quinze ans dans sa ville natale de Massy ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Interview.

>>  À LIRE AUSSI : 5 questions à… Milena Buzenet (Stade Rennais Rugby)

Caroline, quel regard portez-vous sur la saison du MHR ?

Je pense qu’on a réalisé une très bonne saison, on a terminé première de notre poule mais aussi première au classement général. Malgré l’arrêt brutal du championnat en raison du coronavirus, l’ensemble de l’équipe et du staff sont satisfait de notre saison.

Crédits : @Caroline Boujard

Que pensez-vous de votre saison sur le plan personnel ?

Dans l’ensemble je suis satisfaite de ma saison à Montpellier. En revanche, je suis assez déçue de mon Tournoi des 6 Nations avec l’équipe de France. Mes objectifs pour la saison prochaine sont de gagner le championnat de France et le Tournoi des 6 Nations. De plus, je compte profiter de cette saison pour me préparer au mieux à la prochaine Coupe du monde, qui aura lieu en Nouvelle-Zélande en 2021.

Que pensez-vous de la nouvelle formule du championnat ?

Cette nouvelle formule est particulière. Je pense qu’elle peut permettre aux équipes de progresser davantage car dès la fin de la première phase, on aura la chance de jouer contre des équipes à notre niveau. Cette nouvelle formule peut être bénéfique pour l’ensemble des clubs de notre championnat. En Elite 1, les écarts de niveaux sont impressionnants et c’est assez frustrant pour tout le monde.

Que pensez-vous de l’ascension du rugby féminin ces dernières années ?

C’est top ! Le rugby féminin évolue de jour en jour, c’est magnifique. Par exemple, lorsque je suis arrivée en équipe de France, nos dotations étaient moins importantes que celles des hommes et nous avions très peu d’équipements. Depuis deux, trois ans, on a la chance d’avoir exactement les mêmes dotations que les hommes. Au niveau des spectateurs aussi, il y cinq ans, les stades étaient vides. Aujourd’hui, on arrive à remplir des stades de 17 000 personnes.

>>  À LIRE AUSSI : Interview avec… Caroline Thomas (ASM Romagnat)


Photo à la Une : (@Caroline Boujard)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer