Athlétisme

Athlétisme : Salwa Eid Naser suspendue pour absence de localisation

La championne du monde en titre du 400m a été suspendue provisoirement par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU). La Bahreïnienne est sanctionnée après trois « no show ». Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour une athlète qui avait impressionné il y a peu.

En octobre dernier à Doha, la native du Nigéria avait ébloui tous les fans d’athlétisme en s’imposant sur le 400m devant la grandissime favorite Shaunae Miller-Uibo. Eid Naser avait réalisé un temps de 48″14 pour terminer devant la Bahaméenne (48″37). Avec ce chrono, la Bahreïnienne devenait la troisième meilleure performeuse mondiale de l’histoire. Mais aujourd’hui, c’est pour une raison bien différente que Salwa Eid Naser fait parler d’elle puisqu’elle se serait soustraite à trois contrôles de localisation. Selon les règles antidopage de World Athletics, une suspension provisoire sera appliquée pour « tout athlète qui comptabilise trois absences lors de ces contrôles sur une année. » Et c’est évidemment le cas pour la jeune femme de 22 ans.

Vers une suspension de deux ans ?

La sanction applicable dans ce cas-là est une suspension de deux ans. Toutefois, cette suspension peut être réduite à seulement un an en fonction de la gravité de la faute commise. L’athlète, née aux Bahamas, pourrait donc la contester prochainement. Surtout que le contexte de son troisième contrôle manqué pourrait jouer en sa faveur : « Elle a manqué deux tests en 2019 » a expliqué le manager de l’athlète d’origine nigériane, Juan Pineda. Avant d’ajouter : « Pendant ses vacances au Nigéria début 2020, elle a manqué un vol, arrivant en retard à son hôtel. Les officiels l’ont manquée à l’hôtel, ce qui a causé son troisième contrôle manqué ». Cette affaire risque en tout cas d’être très vite réglée par les instances mondiales de l’athlétisme. Mais une chose est sûre, il pourrait s’agir d’un réel coup de frein dans la carrière de la jeune athlète, en progression constante depuis plusieurs mois déjà.


Photo à la Une : (@World Athletics)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer