Football

Retour sur la carrière de… Abby Wambach, l’une des références du football féminin

Abby Wambach a stoppé sa carrière internationale en 2015 avec une armoire à trophée pleine à craquer. Plus qu’une ancienne footballeuse, elle est l’une des stars de la planète football féminin. Analyse.

Pour tous les fans du ballon rond féminin, cette joueuse manque terriblement à sa discipline. Auteure de nombreux buts exceptionnels, l’Américaine de 40 ans, retraitée depuis cinq ans, aura connu plus de 255 sélections avec son pays et fait trembler les filets à 184 reprises. Un record pour une footballeuse sous le maillot des États-Unis, qui a tout récemment était battu au niveau international par sa compère canadienne Christine Sinclair. Retour sur certains moments forts de la carrière d’Abby Wambach.

Elle a remporté deux fois les Jeux Olympiques

Née à New-York le 2 juin 1980, l’ancienne joueuse passée par les Washington Freedom a remporté deux fois le plus beau titre planétaire : les Jeux Olympiques. Après avoir débuté sa carrière internationale en 2003, il lui suffit d’un an et des JO 2004 organisés à Athènes pour déjà permettre aux Américaines de monter sur le toit du monde. Vainqueures du Brésil en finale (2-1), les coéquipières de Lindsay Tarpley, buteuse lors de ce match décisif, l’avaient emporté en prolongation grâce à un but de l’inévitable… Abby Wambach.

Mais cette dernière ne s’arrête pas là. Malgré son absence aux JO 2008 – également remportés par les États-Unis – en raison d’une fracture du fémur, l’attaquante revient en forme pour l’olympiade suivante. À Londres en 2012, Abby Wambach permet notamment à son équipe d’éliminer le Canada en demi-finales en égalisant à dix minutes du terme (3-3) pour permettre à sa sélection de l’emporter au bout des prolongations avec un but d’Alex Morgan. En finale, les Américaines triomphent du Japon (2-1).

Elle a été élue joueuse Mondiale de la FIFA 2012

Abby Wambach aura marqué de son empreinte la planète football féminin pendant plus d’une décennie, mais s’il y a bien une année à retenir au sujet de cette joueuse de grand talent : c’est 2012. Le titre olympique acquis, l’Américaine remporte également la plus belle des distinctions individuelles en étant élue joueuse Mondiale de la FIFA 2012 en devançant Marta, la star brésilienne et sa compatriote Alex Morgan. Un trio de championnes qui nous fait presque regretter le départ à la retraite de la joueuse adoubée cette année-là. Surtout qu’un an plus tard, le 20 juin 2013, Abby Wambach devient la détentrice du nombre de buts marqués en sélection hommes et femmes confondues avec 160 réalisations. Un record seulement battu il y a quelques mois par Christine Sinclair. Ce qui n’empêche pas l’Américaine de conserver ce record au niveau de son pays avec 184 buts inscrits.

Elle a participé à 4 Coupe du monde

Auteure de 14 buts en quatre éditions de la Coupe du monde, elle est seulement devancée dans ce classement en termes de buts marqués par Marta. Une autre héroïne de la planète football féminin. La joueuse américaine de l’année en 2003, 2004, 2007, 2010, 2011 et 2013 (rien que ça !), a échoué à remporter la plus belle compétition footballistique lors de ses trois premières participations avant de terminer sa carrière internationale en apothéose. Dans le pays voisin canadien, ce sont les Américaines qui finissent par triompher du Japon au terme d’une finale prolifique. Cette victoire (5-2) permet à Abby Wambach de remporter ce magnifique titre après une Coupe du monde où elle aura clairement transmis le flambot à Alex Morgan. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette dernière prouve qu’elle avait bien le niveau pour être la successeuse d’Abby. Une autre joueuse exceptionnelle !


Photo à la Une : (@FIFA)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer