TennisTennis : WTA

Tennis : Ashleigh Barty hésite à participer à l’US Open

Alors que la pandémie de Covid-19 frappe de plein fouet les États-Unis et notamment la région de New-York, la joueuse australienne ne sait toujours pas si elle participera au Grand Chelem américain à la fin du mois d’août.

« On est à 150 % concentrés là-dessus, on ne pense qu’à ça quand on se réveille. C’est de notre responsabilité d’étudier la possibilité d’une date et d’un lieu alternatifs, mais ce n’est pas la priorité. » C’est ce qu’affirmait fin mai Stacey Allaster, directrice exécutive en charge du tennis professionnel à la fédération américaine (USTA). Pas sûr que cela suffise à rassurer tous les joueurs. Après le tenant du titre chez les hommes Rafael Nadal, c’est maintenant au tour de la numéro une mondiale de faire part de ses doutes quant à sa présence sur les courts new-yorkais dans les colonnes du Sydney Morning Herald.

« Je dois aussi prendre en compte mon équipe »

La joueuse de 24 ans appelait déjà à la patience an avril dernier en évoquant une éventuelle reprise. Si elle est désormais enthousiaste à l’idée de rejouer au tennis, elle reste très prudente par rapport au contexte sanitaire. « C’est excitant que l’on parle à nouveau du tennis et que les choses avancent dans la bonne direction pour commencer la compétition, mais je devrais connaître toutes les informations et les conseils de la WTA et de l’USTA avant de prendre une décision sur les événements américains », a-t-elle admis. Alors que la ville de New-York impose aux étrangers d’observer une quatorzaine à leur entrée sur le territoire, les joueuses devraient en être exemptées, contrairement à leurs staffs. Pour la jeune femme, il s’agit aussi de protéger son entourage. « Il ne s’agit pas seulement de moi, je dois aussi prendre en compte mon équipe » a légitimement indiqué la tenante du titre à Roland-Garros.

Si Ashleigh Barty n’a pour l’heure pris aucune décision, d’autres joueuses pourraient avoir les mêmes doutes. Un tel forfait pourrait faire mal au Grand Chelem new-yorkais alors que le tennis féminin manque de têtes d’affiches régulières.


Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer