FootballFootball : Division 2

D2 : Jacques Rousselot (AS Nancy Lorraine) contraint de suspendre tous les budgets envers sa section féminine

En raison de la crise sanitaire, le monde économique du sport est gravement touché. Jacques Rousselot, président de l’AS Nancy Lorraine, a été contraint de stopper les frais pour son équipe sénior féminine.

« Cela me fait mal au cœur. Mais j’ai dû suspendre toutes les dépenses à destination de la section féminine. Aucun contrat ne sera renouvelé. » C’est à contre coeur que Jacques Rousselot a pris la décision d’amoindrir les budgets envers sa section féminine. Une décision compliquée pour ce président qui a été l’un des pionniers de la cause féminine. Il avait même déboursé la somme de 800 000 euros pour sa section. Un investissement qui avait provoqué une certaine jalousie au sein du club.

Un effectif amoindri

Cette suspension du budgets et des contrats provoque de nombreux départs.  » L’équipe repartira en D2, mais avec un effectif très amoindri. » Effectivement, cette crise sanitaire et cette baisse d’investissement ont poussé certaines joueuses phares de l’équipe au départ. C’est le cas de l’internationale camerounaise, Christine Manie. Le groupe sénior devra donc s’appuyer la saison prochaine sur la génération U19 du club, qui de son côté n’est pas parvenue a se maintenir au niveau national.

Un sacrifice provisoire ?

« Je sais que c’est difficile à admettre. Mais la période est hyper compliquée. La raison doit l’emporter sur la passion. » Malgré cette décision difficile, Jacques Rousselot espère que cette dernière sera seulement provisoire et que sa section féminine pourra retrouver un budget décent le plus rapidement possible. « J’espère que c’est provisoire. Je ne perds pas espoir qu’un ou deux investisseurs me rejoignent et qu’on puisse reconsidérer la chose. »


Photo à la Une : (@ASNL)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer