TennisTennis : WTA

WTA : Serena Williams en quête d’un 24e titre en Grand Chelem

C’est son coach Patrick Mouratoglou qui l’a annoncé, l’Américaine n’a pas perdu espoir dans sa quête d’un 24e titre en Grand Chelem. La pause forcée causée par le coronavirus a selon toute vraisemblance fait du bien à Serena Williams.

Depuis sa dernière victoire à l’Open d’Australie en 2017, Serena Williams attend avec impatience de pouvoir décrocher son 24e titre en Grand Chelem. Avec ce 24e sacre, la Californienne égalerait le record de titres de Margaret Court. Après notamment deux finales perdues à Wimbledon et à l’US Open en 2017 et 2018, Serena Williams est toujours en mission cette saison. Après une pause maternité, la native de Lynwood avait fait un retour remarqué sur les courts avec dernièrement un titre au tournoi d’Auckland. Mais à 39 ans, le temps presse et il va bientôt venir à manquer pour la neuvième joueuse mondiale.

Selon Patrick Mouratoglou, cette pause dans les compétitions, créée par la crise sanitaire, a été bénéfique pour sa joueuse : « Cette pause a eu du bon pour Serena car elle a eu du temps pour se reposer. Son corps avait besoin de cette pause. Sa motivation est toujours la même. Elle veut toujours autant remporter de nouveaux titres en Grand Chelem ». Le technicien français a ensuite tenu à rassurer sur l’état physique de Serena Williams après un si long repos forcé : « Pour elle, tout comme pour Roger, Rafa ou Novak , être privé de compétition pendant quelques mois n’aura pas d’incidence sur leur jeu. Ils ont assez d’expérience et se connaissent assez pour ne pas être affectés ».

Patrick Mouratoglou pessimiste sur la tenue de l’US Open

S’il n’a aucun doute sur l’état de forme de sa joueuse, Patrick Mouratoglou en a en revanche un peu plus sur la tenue des prochaines échéances prévues. « C’est compliqué pour un joueur de tennis car il doit se fixer des objectifs à court terme en rapport avec le prochain tournoi. Là, personne ne sait quand sera le prochain tournoi, donc c’est difficile de rester motivé et concerné ».

L’US Open pourrait notamment se tenir mais dans des conditions particulières. Plusieurs acteurs du circuit ont d’ailleurs déjà fait part de leur pessimisme par rapport à cela. Pour Mouratoglou, si les conditions annoncées pour l’US Open sont officialisées, Serena Williams pourrait ne pas y participer : « Elle est prête à faire des concessions, bien sûr. Mais je ne pense pas qu’elle acceptera de ne pas voir sa fille pendant trois semaines ». Vivement que tout revienne à la normale pour le monde du tennis !


Photo à la Une : (@USTA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer