Auto-Moto

24h du Mans : La Richard Mille Racing Team va faire confiance à une équipe 100 % féminine

L’équipe de Richard Mille va participer à l’European Le Mans Series avec un équipage entièrement composée de femmes qui prendra le volant dès 2020. Avec une nouvelle équipe et un nouveau véhicule, l’écurie affiche haut ses nouvelles ambitions.

Comme cela avait été évoqué il y a quelque temps, l’équipe de Richard Mille va faire confiance à un effectif 100 % féminin. L’an dernier, un équipage avait déjà fait parler de lui sur le circuit. Positionnées sur une Ferrari 488 GTE de Kessel Racing, Manuela Gostner, Rahel Frey et Michelle Gatting avaient réussi à se hisser à la 39e place du classement général et à la 9e dans la catégorie LMGTE Am. Pourtant, depuis la création des 24h du Mans en 1923, seulement 59 femmes ont pu participer à la compétition. Trop peu donc. Richard Mille souhaite faire bouger les choses. La promotion des femmes dans le milieu des sports mécaniques est un sujet essentiel pour le président de la commission de l’Endurance FIA (Fédération Internationale de l’Automobile).

Même si de jeunes pousses talentueuses arrivent de plus en plus à montrer le bout de leur nez, la discipline reste encore trop inaccessible pour les femmes selon l’ancienne pilote Michèle Mouton : « Depuis près de dix ans, nous travaillons à promouvoir la place des femmes dans notre sport pour essayer d’ouvrir des portes qui donneront aux filles des chances égales de démontrer qu’elles ont le talent nécessaire pour concourir au plus haut niveau ». Les trois nouvelles pilotes du Richard Mille Racing Team (Katherine Legge, Tatiana Calderon, Sophia Floersch), ont été choisies à travers un long processus de sélection. Toutes ont déjà bien entendu de l’expérience dans le domaine. Katherine Legge est une ancienne pilote IndyCar et vice-championne IMSA GTD, Tatiana Calderon a été pilote d’essai pour Alfa Romeo-Sauber en F1. Enfin, la jeune Allemande Sophia Floersch a reçu cette année le Prix Lauréus du comeback.

« Elles sont là pour en découdre, pour faire tomber des barrières »

Avec 20 millions d’euros investis, Richard Mille s’engage réellement sur le long terme avec son équipe féminine. Et ce n’est qu’un début. « L’idée est de montrer qu’il y a un vrai potentiel chez les pilotes féminines et nous avons eu la chance de faire de bonnes rencontres avec les gens de Signatech dont l’expérience dans le domaine de l’endurance n’est plus à démontrer » , a souligné Amanda Mille, directrice marketing de la marque et également très investie dans le projet. L’objectif à terme est simple : emmener cette équipe sur le podium LMP2 des 24h. Ce trio devrait donc participer, les 13 et 14 juin prochains, aux « 24h du Mans virtuel », une sorte de « course factice » avec essais libres et qualificatifs.

« C’est leur combat et c’est aussi le nôtre : prouver qu’elles peuvent concurrencer des hommes à armes égales. Elles sont là pour en découdre, pour faire tomber des barrières. Nous avons l’espoir d’aller dans le sens de l’histoire avec cette équipe », a ajouté Amanda Mille, visiblement très engagée dans cette mission. Quoi qu’il en soit il est clair que ce projet de Richard Mille peut faire bouger les choses !


Photo à la Une : (@F1)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer