Football

Football : Kenneth Heiner-Moller quitte son poste de sélectionneur du Canada

À la tête de l’équipe nationale féminine du Canada depuis 2018, l’entraîneur danois va rentrer au pays pour s’occuper de la formation des entraîneurs au sein de sa Fédération.

Ça n’était pas prévu si l’on en croit les propos de Kenneth Heiner-Moller. « Ce n’était pas dans mes plans. Mon plan était d’aller aux Jeux Olympiques et de revenir avec une médaille d’or ». Surtout qu’il connait les joies d’une médaille olympique puisqu’il en avait glané une en bronze en 2016 à Rio alors qu’il était adjoint de John Herdman avec cette même sélection canadienne. Mais il n’y aura finalement pas de suite à cette aventure puisque la Fédération canadienne a annoncé le départ de l’ancien attaquant ce jeudi. « Il n’y a pas de mots pour expliquer à quel point la décision a été difficile à prendre », a réagi le technicien de 49 ans.

Il laissera un bon souvenir

S’il n’a pas emmené les Canucks au-delà du stade des huitièmes de finale lors de la Coupe du monde en France il y a un an (défaite 1-0 contre la Suède), il laisse le Canada sur une qualification pour les JO de Tokyo et sur un bilan positif de 20 victoires pour 10 défaites et 5 nuls. Sa décision a d’ailleurs été saluée par l’attaquante star de la sélection huitième au classement FIFA. « Je suis sûr que jouer pour Kenneth me manquera. J’ai rarement vu une telle capacité à pousser et tirer le meilleur de tout le monde tout en se souciant sincèrement de chacun », a réagi, Christine Sinclair, la meilleure buteuse de l’histoire des sélections.


Photo à la Une : (@CanadaSoccerEN)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer