Football

Carol Anne Chénard, une ancienne patineuse de vitesse devenue arbitre de football

Ancienne patineuse de vitesse, la Canadienne Carol Anne Chénard a depuis quelques années troqué les patinoires pour les terrains de football. Rien ne la destinait à faire ce métier et pourtant aujourd’hui elle n’en changerait pour rien au monde.

La Canadienne est une ancienne pointure de son sport. Durant sa carrière, Carol Anne Chénard a en effet décroché six médailles en Coupe du Monde et détenu un record du monde. Malgré le fait qu’elle pratiquait un sport individuel, la native de l’Ontario a toujours eu l’esprit d’équipe : « J’ai fait partie de l’équipe nationale pendant un peu moins de cinq ans. La camaraderie nous poussait à atteindre le niveau supérieur ». Depuis qu’elle a stoppé sa carrière dans sa discipline de prédilection, Carol Anne Chenard est revenue à un de ses premiers amours, le football. « Lors de mon premier match de foot, j’ai dû être attaquante. Mais je me distinguais plutôt par mes courses et mon endurance. L’idéal pour une milieu axiale », se remémore la principale intéressée. Pourtant, la Canadienne se rend compte rapidement de ses limites et préfère donc poursuivre dans le patinage de vitesse.

« C’était une expérience vraiment incroyable pour moi »

Dans sa jeunesse, son entraîneur de foot lui avait fait suivre un cours sur l’arbitrage pour lui montrer une autre facette du jeu. L’ancienne sportive de haut niveau se prend alors d’affection pour le poste et commence à arbitrer quelques matchs de jeunes dans sa région natale. C’est alors qu’un proche écrit à la ligue pour qu’elle vienne observer la jeune arbitre dans ses fonctions. Dès 2006, la Canadienne fait ses premiers pas dans le milieu. La Coupe du Monde 2011 puis les Jeux Olympiques de 2012, la maître du jeu grimpe rapidement les échelons.

Puis, le Graal. Carol Anne Chenard se voit offrir l’opportunité d’arbitrer des matchs, dans son pays, pendant la Coupe du Monde 2015. « Arbitrer une Coupe du Monde n’importe où dans le monde, c’est déjà incroyable. L’ambiance, les émotions que vous éprouvez quand vous rentrez sur la pelouse lors d’une Coupe du Monde, c’est très différent. Mais alors, imaginez le faire dans votre pays. C’était une expérience vraiment incroyable pour moi ».

Un cancer l’a privé de la Coupe du Monde en France

Alors qu’elle se préparait pour sa troisième Coupe du Monde, celle de 2019, une mauvaise nouvelle va éloigner Carol Anne Chénard des terrains. Quatre jours seulement avant de décoller pour la France, la Canadienne est diagnostiquée comme atteinte d’un cancer par son médecin. Une déception immense pour l’ancienne patineuse : « C’est l’une des premières questions que j’ai posées à mon médecin : « Est-ce qu’on peut repousser le traitement de cinq ou six semaines et est-ce que je peux aller en France ? » Il a été catégorique : ce n’était vraiment pas la meilleure option pour moi ».

Malgré qu’elle soit toujours en soin, l’arbitre est consciente de la chance qu’elle a : « L’arbitre a la meilleure place dans le stade. Au cours des 15 dernières années, j’ai pu côtoyer sur les terrains les meilleurs au monde, c’est un privilège ». Enfin, la native de l’Île-du-Prince-Édouard s’est félicitée de la progression du football féminin, à laquelle elle a pu assister : « Si vous comparez les préparatifs pour ma première Coupe du Monde en 2011 et ceux de France 2019, c’était vraiment différent. Il y a beaucoup plus d’opportunités, de stages d’entraînement, d’investissements ». Une déclaration très positive au sujet de l’avenir du ballon rond féminin.


Photo à la Une : (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer